Ouvrir le menu principal

Le Fil qui chante
71e histoire de la série Lucky Luke
L'installation de poteaux télégraphiques
L'installation de poteaux télégraphiques

Scénario René Goscinny
Dessin Morris
Genre(s) Franco-Belge
Aventure

Personnages principaux Lucky Luke

Éditeur Lucky Comics (Dargaud)
Première publication no 1468 de Paris Match[1] (1977)
ISBN 2-205-01144-8
Nb. de pages 44

Prépublication Paris Match[1] (1977)
Albums de la série Lucky Luke

Le Fil qui chante est la soixante-et-onzième histoire de la série Lucky Luke par Morris et René Goscinny. Elle est publiée pour la première fois du no 1468 au no 1472 du journal Paris Match[1], puis sous forme d'album en 1977 aux éditions Dargaud. C'est le dernier album de Lucky Luke auquel Goscinny participa, sa mort survenant l'année de sa publication.

UniversModifier

SynopsisModifier

Cent mille dollars seront offerts à la ville qui construira le plus rapidement une ligne télégraphique jusqu'à Salt Lake City. Les villes de Carson à l'ouest et d'Omaha à l'est relèvent le défi. Mais les sabotages de l'équipe adverse et les attaques d'Indiens ralentiront quelque peu les pionniers du fil qui chante, dont fait partie Lucky Luke.

PersonnagesModifier

  • James Gamble : ingénieur très optimiste chargé d'effectuer du télégraphe entre Carson City à Salt Lake City.
  • Bradwell : chef de l'équipe qui part d'Omaha et qui entend bien empocher la prime promise à celui qui arrivera en premier à Salt Lake City.
  • Sparks : employé du télégraphe qui fait partie de l'équipe de Gamble.
  • Pots : cuisinier de l'équipe de Gamble.
  • Épervier Malingre : Indien engagé par Gamble afin que les tribus indiennes laissent passer le télégraphe.
  • Samuel Shoebrand : planteur de poteaux.

HistoriqueModifier

  • Buffalo Bill apparait dans une case au début de l'histoire.
  • Le président des États-Unis Abraham Lincoln est apparu au début de l'album de bande dessinée.
  • Le président de la Western Union, Hiram Sibley, apparait au début de l'album.
  • James Gamble et Edward Creighton étaient bien les deux ingénieurs chargés de l'ultime jonction du télégraphe.
  • Washakie, chef de la tribu des Shoeshone, apparait dans l'histoire. Il s'est d'abord opposé à l'installation du télégraphe avant d'y être favorable.
  • Brigham Young est apparu à la fin de l'album de bande dessinée.
  • Le président de la cour de Californie, Stephen J. Field, apparait en fin d'histoire. Le télégramme qu'il envoie à Abraham Lincoln est d'ailleurs authentique.

PublicationModifier

RevuesModifier

AlbumModifier

Éditions Dargaud, no 15, 1977.

AdaptationModifier

Cet album a été adapté dans la série animée Lucky Luke, diffusée pour la première fois en 1984.

SourcesModifier

RéférencesModifier