Ouvrir le menu principal

Le Collet-de-Dèze

commune française du département de la Lozère

Le Collet-de-Dèze
Le Collet-de-Dèze
Vue d'ensemble du Collet-de-Dèze.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Florac
Canton Le Collet-de-Dèze
(bureau centralisateur)
Intercommunalité CC des Cévennes au Mont Lozère
(siège)
Maire
Mandat
Jean-Michel Lacombe
2014-2020
Code postal 48160
Code commune 48051
Démographie
Gentilé Collétains
Population
municipale
776 hab. (2016 en augmentation de 16,52 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 14′ 47″ nord, 3° 55′ 27″ est
Altitude Min. 260 m
Max. 900 m
Superficie 26,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte administrative de la Lozère
City locator 14.svg
Le Collet-de-Dèze

Géolocalisation sur la carte : Lozère

Voir sur la carte topographique de la Lozère
City locator 14.svg
Le Collet-de-Dèze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Collet-de-Dèze

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Collet-de-Dèze

Le Collet-de-Dèze est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie.

Les habitants du Collet-de-Dèze sont appelés les Collétains.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Le Collet-de-Dèze est située dans le sud du département de la Lozère et est limitrophe du Gard. Elle fait partie des Cévennes.

Communes limitrophesModifier

Routes et accèsModifier

Le Collet-de-Dèze est sur la RN 106 entre Alès (Gard) et Florac (Lozère).

ToponymieModifier

HistoireModifier

Le bourg actuel est la réunion de quatre villages : le Collet, Dourdon, Dèzes et la Bastide. Le hameau de Dèzes est dominé par l’ancien castrum qui a donné son nom au pays de Dèzes dont il était le chef-lieu. L'existence d'un habitat remonte aux temps celtiques.

La Réforme gagna tout ce pays dès 1561 et la quasi-totalité de la population embrassa la religion nouvelle. La révocation de l’Édit de Nantes et la persécution entraînèrent la conversion apparente de la population qui continua à s’assembler ; pendant la période du « Désert » dans des lieux écartés du bourg : vallon de Meyrières, Plau des Baïonnettes, « Ronc de Prego Diou ». Il est à noter que le temple protestant est l’un des 3 seuls temples en France construits avant la révocation de l’Edit de Nantes et qui a survécu aux destructions lors de la persécution des Huguenots.

Événements marquants des XIXe et XXe siècles :

  • construction de la RN 106 dans les années 1880 et celle du chemin de fer Départemental (C.F.D) de Sainte-Cécile-d'Andorge à Florac en 1906 (fermeture de la ligne en 1968) ;
  • construction du groupe scolaire H.-Gamala avec internat et d’une maison de retraite médicalisée de 40 lits.

Politique et administrationModifier

 
Mairie.
Liste des maires du Collet-de-Dèze
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2014 Philippe Hugon    
2014 En cours Jean-Michel Lacombe    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 776 habitants[Note 1], en augmentation de 16,52 % par rapport à 2011 (Lozère : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1441 1781 5081 2001 3681 3631 3291 2581 316
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2591 2931 1871 2441 2561 2141 2221 1361 158
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0601 1191 046960880944867824846
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
767738667537634718711676756
2016 - - - - - - - -
776--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Article détaillé : Temple du Collet-de-Dèze.
  • Le château de Dèzes (ruines) (propriété privée ; visite interdite).
  • Le prieuré Saint-Jean-du-Chambon-de-Dèzes (ruines).
  • Le temple protestant du XVIIe siècle (monument historique depuis le ).
  • L'église du Puech de la Sabaterie, construite du au par le curé du Collet, l'abbé David Boussuge. À la place du clocher, une tour ronde fut élevée, en 1896, et surélevée par une statue de la Vierge.
  • La tour de l'horloge (ancien beffroi du XVe siècle).
  • Le pont Roupt.
  • Les vieilles maisons du bourg.
  • Les châteaux des environs (château de Calberte).
  • Le site antique du Coudoulous
  • La « grotte des Ladres ».
  • Le signal de Lichères.
  • La chaîne du Mortissou.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier