Le Chien des Baskerville (téléfilm, 2002)

téléfilm britannique
Le Chien des Baskerville

Titre original The Hound of the Baskervilles
Réalisation David Attwood
Scénario Allan Cubitt
Musique Robert Lane
Acteurs principaux
Sociétés de production BBC
Isle of Man Film
Tiger Aspect Productions
Pays de production Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Policier horrifique
Durée 100 minutes
Première diffusion 2002

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Chien des Baskerville (The Hound of the Baskervilles) est un téléfilm britannique réalisé par David Attwood, sorti en 2002. Il s'agit de l'adaptation du roman du même titre de Conan Doyle (1902).

SynopsisModifier

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : The Hound of the Baskervilles
  • Titre français : Le Chien des Baskerville
  • Réalisation : David Attwood
  • Scénario : Allan Cubitt, d'après le roman du même titre de Conan Doyle
  • Musique : Robert Lane
  • Direction artistique : Charmian Adams
  • Décors : Donal Woods

Costumes : James Keast

  • Photographie : James Welland
  • Montage : Paul Tothill
  • Production : Christopher Hall
Production déléguée : Greg Brenman, Steve Christian, Rebecca Eaton, Marigo Kehoe, Gareth Neame, Julie Scott et Sally Woodward Gentle

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Quelques scènes ont été filmées près des lieux où Conan Doyle aurait planté son décor original (Buckfastleigh, Devon)
  • Une erreur géographique : dans une séquence montrant le train censé se diriger vers l'ouest de Paddington Station (Centre ouest de Londres) vers Dartmoor (Devon), on distingue clairement la cathédrale St Paul's en arrière-plan. Or St Paul est située dans la City de Londres, à plusieurs miles à l'est de Paddington.

Différences entre roman et téléfilmModifier

L'intrigue suit la trame du roman du même titre de Conan Doyle tout en prenant quand même quelques libertés :

  • Sherlock Holmes commet une erreur qui le met à la merci du criminel dans les sables mouvants, et c’est docteur Watson qui le sauve.
  • Une scène de mort par pendaison qui n'apparaît pas dans le roman.
  • Le chien n’est pas phosphorescent.
  • La mise en scène semble plus axée vers l'action et le spectaculaire que les autres adaptations.

Liens externesModifier