Le Chalet (série télévisée)

Le Chalet
Description de cette image, également commentée ci-après
Genre Policier
Création Alexis Lecaye
Camille Bordes-Resnais
Production Alexis Lecaye
Acteurs principaux Nicolas Gob
Chloé Lambert
Marc Ruchmann
Pierre-Benoist Varoclier
Émilie de Preissac
Musique Samuel Hercule
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 50 minutes
Diff. originale

Le Chalet est une mini-série française en six épisodes, créée par Alexis Lecaye, réalisée par Camille Bordes-Resnais[1] et diffusée du au sur France 2.

Au Québec, elle est diffusée à partir du sur TV5[2].

SynopsisModifier

La mise en scène alterne en permanence deux tableaux séparés de vingt ans[3].

Tableau 1997Modifier

Jean-Louis Rodier, écrivain parisien en mal d'inspiration, décide de s'installer en famille à Valmoline, village reculé des Alpes, berceau de l'enfance de sa femme Françoise. Il loue pour cela un chalet appartenant à Philippe et Florence Personnaz, par ailleurs propriétaires du bar tabac unique commerce du village. L'intégration est laborieuse, les villageois marquant une hostilité manifeste à la présence de ces nouveaux venus. L'ambiance au chalet s'en ressent et Jean-Louis, aigri, se sent dévalorisé par son propre manque d'inspiration littéraire. Seule Muriel, la sœur de Philippe, lui manifeste de la sympathie lorsqu'il vient se changer les idées au bar ; une idylle naît entre eux alors que Jean-Louis voit dans la vie un peu paumée de Muriel le sujet possible de son futur roman.

Parallèlement, Julien, fils de Jean-Louis et Françoise, se prend d'amitié pour Alice Bordaz, la fille du menuisier. Cette fréquentation n'est pas du goût des adolescents mâles du village, emmenés par Sébastien Genesta, qui décident de mener la vie dure à Julien. Seul Manu Laverne, un camarade d'Alice, se lie d'amitié avec lui.

La présence des Rodier au chalet va brusquement s'interrompre sans explication.

Tableau 2017Modifier

Tous les jeunes de Valmoline ont fait leur vie ailleurs. Manu décide de les rassembler à l'occasion de ses noces avec Adèle, enceinte de deux mois. Le chalet des Personnaz, inoccupé depuis 20 ans mais entièrement transformé, est choisi dans ce but. Manu et Adèle arrivent les premiers, et cette dernière ressent aussitôt d'étranges hallucinations : du sang sort du plancher des toilettes et au moindre bruit suspect, elle se réfugie terrorisée dans le premier placard venu.

Parallèlement, deux villageois disparaissent, victimes de mort violente.

La bande d'invités est annoncée à la gare voisine et un convoi routier s'organise. Tous les protagonistes de 1997 et leurs conjoints remontent au chalet pour s'y installer. Mais le pont qui constitue le seul accès à Valmoline s'écroule après le passage du dernier véhicule. Parallèlement, les invités découvrent que les téléphones fixes et mobiles sont devenus inopérants.

Avec les six derniers habitants du village, le groupe est désormais coupé du monde. Ce qui ressemble à une implacable vengeance va alors progressivement s'abattre sur le groupe.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

1997

Les Genesta

Les Personnaz

Les Rodier, une famille qui compte s'installer au village et occupe le chalet de famille :

  • Manuel Blanc : Jean-Louis Rodier, un écrivain cinquantenaire en mal d'inspiration.
  • Mia Delmaë : Françoise Rodier, l'épouse de Jean-Louis qui a habité au village dans sa jeunesse et qui sortait avec Philippe.
  • Félix Lefèbvre : Julien Rodier, le fils de 13 ans
  • Laura Meunier : Amélie Rodier, la petite dernière
  • Thierry Godard : Alexandre Gossange, le cousin de Françoise, un mathématicien vivant à l'écart.

Les Bordaz

Autres

  • Nadir Legrand : Paul, le facteur
  • Laurent Bur : Gaspard, copain d'Étienne Genesta.


2017

Lieux de tournageModifier

Le tournage s'est déroulé, pendant l'été 2016[1], à Chamonix[4], où est situé le chalet mais aussi à Bozel[1], hameaux de Tincave et La Chenal, à plusieurs dizaines de kilomètres, et à la Gare de Morez. Le pont qui s'écroule partiellement dans la série est le Pont du Diable[4], qui relie Crouzet-Migette et Sainte Anne. Ces lieux éloignés ont rendu le tournage complexe[4], de même que le nombre important de comédiens sur deux époques différentes. Ces difficultés ont été sous-estimées par le co-scénariste Alexis Lecaye, de son propre aveu[5].

ProductionModifier

Le duo Camille Bordes-Resnais et Alexis Lecaye était déjà à l'origine de la série Les Dames[1]. Présenté hors compétition au Festival de la fiction TV de La Rochelle, les deux premiers épisodes avaient été jugés trop confus par les professionnels. France 2 a donc demandé des changements dans le montage[3].

DédicaceModifier

La série est dédiée à Blanche Veisberg (Christine Genesta), décédée en [6].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Le Moustique estime que « le casting ne convainc pas complètement » et que « le suspense en prend donc un coup »[7]. Le Parisien pointe la difficulté d'une intrigue sur deux périodes : « il faut parfois s'accrocher pour suivre ces allers-retours entre les époques, retrouver qui est l’enfant d’antan devenu l'adulte d'aujourd'hui parmi tous ces héros. »[3]. Pour Le Figaro, « les deux premiers épisodes du Chalet pourront sembler indigeste tant le nombre de personnages présentés est vaste. Pour autant, le suspense nous happe, dès la fin de cette première soirée, pour ne plus nous quitter ensuite »[4].

Audience en FranceModifier

No  Titre Première diffusion
Date Audiences et PDM
1Partie 13,28 millions (12,8 %)[8]
2Partie 22,89 millions (12,3 %)[8]
3Partie 33,13 millions (12,3 %)[9]
4Partie 42,81 millions (12,6 %)[9]
5Partie 52,98 millions (11,6 %)[10]
6Partie 62,85 millions (12,2 %)[10]

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Laurence Gallois, « Le Chalet : faut-il regarder la nouvelle série de France 2 ? », sur Télé Loisirs, (consulté le 27 mars 2018).
  2. « Des programmations «humaines» en 2018-2019 pour TV5 et Unis TV », sur Infopresse,
  3. a b et c Carine Didier, « France 2 : «Le Chalet», une série à hauts risques », sur Le Parisien, (consulté le 27 mars 2018).
  4. a b c et d Emmanuelle Litaud, « Le Chalet : massacre en huis clos à la montagne sur France », sur Le Figaro, (consulté le 27 mars 2018).
  5. « Le Chalet : Là-haut, sur la montagne », Télépro, no 3342,‎ , p. 55.
  6. « Blanche Veisberg », sur lesarchivesduspectacle.net (consulté le 10 avril 2018)
  7. E.H., « Thriller alpin », Moustique, no 4808,‎ , p. 96.
  8. a et b Benoît Mandin, « Audiences TV du lundi 26 mars 2018 : Clem en tête, Le chalet démarre bien, Wild déçoit sur M6 », sur Toutelatele.com,
  9. a et b Benoît Mandin, « Audiences TV du lundi 2 avril 2018 : Clem leader en baisse, Wild sous les 10% sur M6, Antoine Duléry battu par TMC et C8 », sur Toutelatele.com,
  10. a et b Benoît Mandin, « Audiences TV du lundi 9 avril 2018 : Clem leader, Wild encore en baisse sur M6, Le Chalet termine bien, Arte puissante », sur Toutelatele.com,

Liens externesModifier