Ouvrir le menu principal

Leïla Kaddour-Boudadi

journaliste française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaddour.
Leïla Kaddour-Boudadi
Description de cette image, également commentée ci-après
Leïla Kaddour-Boudadi en 2015 dans l'émission La Bande originale sur France Inter.
Naissance (39 ans)
Aubergenville (France)
Nationalité Drapeau : France Française
Profession

Leïla Kaddour-Boudadi, parfois simplement appelée Leïla Kaddour, née le à Aubergenville (Yvelines), est une journaliste, animatrice de radio et animatrice de télévision française.

Elle a présenté, entre et , l'édition française d'Arte Journal à 19 h 45. À partir de la rentrée 2016 et en l'espace de deux ans, sur France 2, après avoir été le joker de Laurent Delahousse, elle est devenue la présentatrice des journaux télévisés de 13 heures et de 20 heures, avec Thomas Sotto en joker.

BiographieModifier

Enfance et formationModifier

Née d'un père ouvrier et d'une mère au foyer, Leïla Kaddour-Boudadi grandit et fait ses études secondaires à La Couronne, en Charente. Ses parents, tous deux enfants de harkis[1], ont été transférés en France en 1962. Elle a une sœur, Fatima, professeur de lettres modernes.

Après l'obtention de son baccalauréat au lycée de l'image et du son d'Angoulême, elle s'installe à Poitiers pour suivre des études de lettres classiques à l'université, filière qu'elle poursuit jusqu'à la maîtrise. Lors de ses études supérieures, elle travaille sur la notion de « monstrueux » dans la littérature grecque, d'Homère jusqu'au Ve siècle. Cette étude ne se limite pas au bestiaire de la mythologie, mais aussi aux femmes, perçues pour bien des raisons comme monstrueuses dans la pensée collective de l'époque[2].

Elle s'entraîne également au basket-ball, sport qu'elle pratique assidûment depuis l'enfance. Après avoir passé le CAPES, elle enseigne la littérature au lycée et le français et le latin au collège Jean-Monnet de Lusignan tout en étant chargée de cours à l'université de Poitiers.

Carrière journalistique et médiatiqueModifier

La carrière de Leïla Kaddour-Boudadi prend rapidement un tournant lorsqu'elle quitte l'enseignement (durant les vacances scolaires, elle avait pourtant déjà commencé à faire des stages en journalisme[1]). Elle entre à l'École publique de journalisme de Tours et effectue plusieurs stages dans des rédactions, en radio, pour rejoindre par la suite l'équipe du journal Afrik.com avant d'être recrutée par la chaîne de télévision publique France 3.

En avril 2011, désormais journaliste, elle fait des essais pour la chaîne d'informations i>Télé, qui décide alors de lui confier la présentation des informations du matin et de La Matinale du week-end. En parallèle, elle commence aussi à écrire pour le magazine Causette. Leïla Kaddour-Boudadi travaille également pour Paris Première, chaîne sur laquelle elle est chroniqueuse dans l'émission Ça balance à Paris.

Au début du mois de janvier 2012, elle intègre l'équipe de la chaîne Arte[3], où elle présente Arte Journal à 19 h 45.

En août 2014, Leïla Kaddour-Boudadi met fin à sa collaboration avec Arte et rejoint l'équipe de Nagui dans l'émission La Bande originale sur France Inter[4],[1]. Lors d'une chronique sur l'e-sport et plus particulièrement League of Legends (célèbre MOBA), on apprend que durant ses années universitaires elle jouait aux jeux de combat sur console (notamment Tekken 3) pour se détendre en période de partiels. Elle se fait, à cette occasion, l'avocate des jeux vidéo face aux réticences exprimées, ce qui lui vaut par la suite l'éloge de la communauté des joueurs en France[5].

En juin 2015, elle est membre du jury, présidé par Pierre Lescure avec notamment Aline Afanoukoé, Olivier Delacroix et Natoo, du TVLab, le concours de programmes de flux TV de France 4, présenté par Julia Molkhou.

Depuis 2015, elle est chroniqueuse dans Folin Hebdo, talk-show inédit présenté par Sébastien Folin et diffusé le jeudi à 22 h 50 puis à 23 h 40 sur France Ô. Elle y retrouve Aline Afanoukoé et son collègue de France Inter Frédérick Sigrist.

En septembre-octobre 2015, Leïla Kaddour-Boudadi assure la narration de Despot Housewives, série documentaire diffusée sur la chaine Planète+.

Leïla Kaddour-Boudadi a animé un temps[Quand ?] des débats en direct sur Mediapart[6].

Au cours de l'été 2016, elle présente l'émission Le Mag de l'été sur France Inter, magazine d’actualité culturelle, du lundi au vendredi de 18 heures à 19 heures.

À la rentrée 2016, sur France 2, Leïla Kaddour-Boudadi présente les journaux télévisés du 13 heures et également ceux de 20 heures du week-end, devenant ainsi la remplaçante de Laurent Delahousse. L'édition du 20 heures du vendredi est son tout premier journal sur la chaîne[7]. Elle présente également le magazine culturel Culturebox le samedi à 11 h 40 sur la nouvelle chaîne d'informations en continu France Info.

Le , elle coanime avec Frédéric Lodéon, la 24e cérémonie des Victoires de la musique classique en direct sur France 3 et France Musique depuis l'auditorium de la Maison de la Radio à Paris[8].

En septembre 2017, elle devient titulaire à la présentation du journal de 13 heures de France 2 le week-end. Elle cède en octobre suivant son poste de joker de Laurent Delahousse au 20 heures à Thomas Sotto.

En octobre-novembre 2018, elle anime La Bande originale pendant les congés de Nagui, animateur en titre.

En juillet 2019, elle reprend la présentation du Mag de l'été, du lundi au vendredi sur France inter[9][source insuffisante].

Vie privéeModifier

Depuis 2018, elle est en couple avec Pierre Guénard, le chanteur du groupe Radio Elvis[10].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Leïla Kaddour, interviewée par Catherine Schwaab, « Le jour où je lâche la télé pour la radio », Paris Match, semaine du 31 août au 6 septembre 2017, page 32.
  2. Damien D., Leïla Kaddour-Boudadi : "Présenter un journal d'informations sur Arte, ça ne se refuse pas !", sur TéléSphère, 5 janvier 2012.
  3. « Leïla Kaddour-Boudadi », sur rfi.fr, .
  4. « Leïla Kaddour-Boudadi rejoint France Inter » dans TéléSphère, 20 août 2014.
  5. « Pluie d'éloges pour la journaliste qui a défendu le jeu vidéo face à Nagui et Manaudou », sur Le Monde, (consulté le 27 octobre 2014).
  6. « Ce soir dès 18h, «en direct de Mediapart». Harcèlement sexuel, mouvement social, 49-3 », sur blogs.mediapart.fr, (consulté le 10 octobre 2018)
  7. « Le premier 20h de la Charentaise Leïla Kaddour-Boudadi sur France 2 vous a-t-il séduit? », charentelibre.fr, (consulté le 24 septembre 2016)
  8. « Les Victoires de la Musique Classique 2017 », sur France Musique (consulté le 29 janvier 2017)
  9. « Le Mag de l'été par Leïla Kaddour-Boudadi - Page 1 - France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le 19 juillet 2019).
  10. « Leïla Kaddour : La journaliste officialise avec son jeune et talentueux rockeur », sur PurePeople, (consulté le 2 septembre 2018).