Laurierville

municipalité du Québec (Canada)

Laurierville
Laurierville
Centre-ville de Laurierville (rue Grenier)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Centre-du-Québec
Subdivision régionale L'Érable
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Marc Simoneau
2017-2021
Constitution 26 novembre 1997
Démographie
Gentilé Lauriervillois, oise
Population 1 346 hab. (2016)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ nord, 71° 39′ ouest
Superficie 10 880 ha = 108,8 km2
Divers
Code géographique 2432072
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Canada
Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Laurierville
Géolocalisation sur la carte : Québec
Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Laurierville
Géolocalisation sur la carte : Centre-du-Québec
Voir sur la carte administrative du Centre-du-Québec
City locator 14.svg
Laurierville
Géolocalisation sur la carte : Centre-du-Québec
Voir sur la carte topographique du Centre-du-Québec
City locator 14.svg
Laurierville
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Laurierville est une municipalité du Québec (Canada) située dans la municipalité régionale de comté de L'Érable, dans la région administrative du Centre-du-Québec[1].

GéographieModifier

 
Dans la MRC : L'Érable.

Laurierville est située à la frontière des basses-terres du Saint-Laurent avec la chaîne de montagne des Appalaches. Elle se trouve à environ 70 kilomètres de la ville de Québec et à une trentaine de kilomètres de Victoriaville. La municipalité est traversée par la route 116. Également, le territoire est traversé par la route 267 au sud et la route 218 au nord. En dehors du milieu urbanisé, le territoire est surtout utilisé pour l'agriculture, l'acériculture ou la récolte forestière.

Municipalités limitrophesModifier

HistoireModifier

Au début du XIXe siècle, l'endroit est encore entièrement vierge. Le , le canton de Somerset est proclamé sur un territoire libre au sud de la rivière Bécancour. Le premier colon à s'établir dans les environs est Laurent Poliquin, lequel défriche une parcelle de terre de 4 acres située aujourd'hui sur le 9e rang. D'autres arrivent au début des années 1840. Ils nomment l'endroit Rivière-Noire, en raison du ruisseau qui traverse leurs terres. En 1845, la mission de la Sainte-Julie-de-Somerset est fondée. Une première chapelle est construite en 1852, puis un premier curé, Édouard Dufour, s'y établit en 1854.

Le , le township de Somerset-Nord est civilement fondé. La même année, le , la paroisse de Sainte-Julie-de-Somerset est érigée canoniquement. Un bureau de poste est ouvert en 1860. En 1871, le township devient la municipalité de canton de Somerset-Nord. Le noyau paroissial se densifie progressivement jusqu'à constituer un village. Le , le village devient une entité juridique indépendante. Il est nommé Laurierville en l'honneur de Wilfrid Laurier, alors premier ministre du Canada en fonction. Le nom s'inscrit dans la génération toponymique à suffixe en -ville donné à plusieurs municipalités du Centre-du-Québec durant ces années[2]. L'église est construite entre 1909 et 1911 selon les plans de l'architecte Joseph-Pierre Ouellet.

Somerset-Nord, renommé Sainte-Julie en 1950, se fusionne à Laurierville le . La municipalité fête ses 150 ans en 2004[3].

DémographieModifier

 
Église Sainte-Julie de Laurierville en 2014.
Évolution démographique
1911 1921 1931 1941 1951 1956
399365398383640767
1961 1966 1971 1976 1981 1986
872933922867939954
1991 1996 2001 2006 2011 2016
8859151 5281 4041 4541 346

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[6].

Laurierville
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Michel Comtois Voir
2005 Martin Gingras Voir
2009 Marc Simoneau Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


ÉconomieModifier

Plusieurs entreprises sont établies à Laurierville. Parmi les activités économiques, on retrouve la fonderie, le textile et la cordonnerie. L'agriculture et la foresterie présentent le facteur économique principal de ce village. La Fédération des producteurs acéricoles du Québec y possède également une usine-entrepôt où sont conservées les réserves québécoises de sirop d'érable.

AttraitsModifier

BâtimentsModifier

  • École primaire Sainte-Julie
  • Bibliothèque municipale
  • Pavillon récréatif de Laurierville
  • La Fédération des producteurs acéricoles du Québec

ÉvénementsModifier

  • Festival country de Laurierville
  • Tire de tracteurs
  • Fête de la St-Jean Baptiste fêté le .

PersonnalitésModifier

Sont nés à Laurierville :

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier