Laurent Seksik

médecin journaliste et écrivain français

Laurent Seksik, né en 1962 à Nice, est un médecin et écrivain français, romancier, dramaturge, et scénariste de bande dessinée[1]. Il a notamment écrit Les Derniers Jours de Stefan Zweig et Le Cas Eduard Einstein.

Laurent Seksik
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Écrivain, médecin écrivain, romancier, biographe, dramaturgeVoir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Carrière médicaleModifier

Après ses études médicales, Laurent Seksik devient interne des hôpitaux de Paris en 1986[2]. Sa thèse « Extension pariétale des cancers bronchiques en imagerie par résonance magnétique » (1991) paraît en anglais sous forme d'article dans le journal américain Radiology[3]. Il est ensuite médecin radiologue[4], chef de clinique des hôpitaux de Paris[5].

Carrière littéraireModifier

Plusieurs de ses ouvrages sont « traversés par la folie[6] » ou la maladie mentale.

Il publie en 1999 aux éditions Lattès son premier roman Les Mauvaises Pensées, « où apparaissent déjà Albert Einstein et Sigmund Freud[6] », dans lequel le personnage principal a « le don de lire dans les pensées - aptitude qui va le mettre à part, à l'écart.[7] ». Le roman obtient le prix Wizo[8],[9]. Il est traduit dans une dizaine de langues[10].

Son deuxième roman La Folle Histoire[11] paraît en 2004, « sur la quête de Ben, né à Sainte-Anne de deux parents malades mentaux[6] » et reçoit le prix Littré[8],[9].

La Consultation est publié l'année suivante, en 2005, « histoire d'un fils malade et mal aimé[6]. »

« Entre 2003 et 2006, il a une activité de critique littéraire, anime l’émission littéraire d’I-Télé, Postface, et la chronique littéraire de la Matinale de Canal+[10] », d'après son éditeur Rue de Sèvres.

DécorationModifier

PublicationsModifier

Les Derniers Jours de Stefan ZweigModifier

En 2010 est publié Les Derniers Jours de Stefan Zweig. L'ouvrage « retrace les six derniers mois de Stefan Zweig, de son arrivée à Petrópolis en septembre 1941 à ce fatal 22 février 1942[13] », jour de son suicide. Le journal Le Figaro mentionne en 2012 que cet ouvrage est un « best-seller vendu à près de 100 000 exemplaires[8] », et L'Obs souligne en 2013 : « traduit en quinze langues, ce roman a connu un formidable succès.[6] »

L'ouvrage obtient le prix Impact médecine 2010[4].

Il adapte son ouvrage au théâtre, dans la pièce Les Derniers Jours de Stefan Zweig, jouée en 2012, et interprétée par Patrick Timsit dans le rôle de Stefan Zweig, et par Elsa Zylberstein dans celui de Lotte, son épouse.

Une adaptation en bande dessinée par l'auteur, et dessinée par Guillaume Sorel est publiée sous le même titre en 2012 chez Casterman[8].

Le New-York Times le cite comme l'un des nombreux écrivains ayant participé au nouvel intérêt porté à Stefan Zweig, et indique que son livre, aussi traduit pour être publié aux États-Unis, a été un best-seller en Europe[14].

En 2016, il adapte au théâtre le texte de Stefan Zweig Le Monde d'hier[15],[16], avec Jérôme Kircher et Patrick Pineau, au théâtre des Mathurins[17] à Paris.

La Légende des filsModifier

En 2011 sort son roman La Légende des fils, qui se déroule à Phoenix (Arizona), en 1962[18], année de la naissance de l'auteur.

Le Cas Eduard EinsteinModifier

Le Cas Eduard Einstein est publié en 2013. Laurenk Seksik s'intéresse à un pan de l'histoire personnelle d'Albert Einstein — auquel il avait en 2008 consacré une biographie[6], au simple titre Albert Einstein, publiée chez Gallimard.

L'ouvrage se penche sur Albert Einstein, sur sa première épouse Mileva Maric Einstein et leur fils Eduard, « fils schizophrène, qu'il a abandonné en Suisse . Exilé aux Etats-Unis avec son deuxième épouse, Einstein ne le verra plus avant sa mort[19] » Pour L'Obs, « Laurent Seksik fait s'entrecroiser dans ce roman polyphonique trois destins et trois voix discordantes confrontées à la folie[6] », celle d'Einstein, de son fils Eduard, et de sa première épouse Mileva Marić Einstein, et « en s'appuyant sur ces trois voix, Laurent Seksik donne à lire une fiction très documentée, recrée des scènes poignantes. Un voyage aux accents de tragédie, de 1896 à 1965, de Novi Sad, la ville natale de Mileva, à Zurich, en passant par Berlin, Princeton et Vienne où Eduard subit un traitement barbare[6] ». Pour L'Express, « Laurent Seksik semble avoir tout lu sur le sujet[20] », et l'ouvrage est « un saisissant huis clos[20] ».

Le livre rencontre un certain succès public et critique : il est vendu à 45 000 exemplaires, puis en édition poche écoulé à plus de 40 000 exemplaires[21]. Il est sélectionné pour le prix Goncourt[22],[6], le grand prix du roman de l'Académie française[22],[23], et le prix Jean Giono[24] ; il est finaliste du Prix Femina[25], finaliste du Prix Goncourt des lycéens[26] ; il obtient le prix du Meilleur roman français du Parisien[22] et le prix littéraire de Psychanalyse[22]. Il est également retenu dans les 11 ouvrages européens choisis pour participer au « Books at Berlinale »[27] du Festival international du film de Berlin 2014.

Il l'adapte également au théâtre, dans une pièce au même titre[19],[21], en 2019. Le projet avait été lancé par Michel Bouquet quatre ans auparavant, après une lecture publique de l'ouvrage[21], et qui devait jouer le rôle principal du personnage d'Albert Einstein[22]. Il est finalement remplacé par Michel Jonasz[21].

Le Cas Eduard Einstein fait aussi l'objet par l'auteur, d'une adaptation radiophonique en feuilletons[21], diffusée par France Inter[28] en 2018.

AutresModifier

En 2014, il écrit le scénario de la bande dessinée Modigliani : prince de la bohème, dessinée par Fabrice Le Hénanff, sur le peintre italien Amedeo Modigliani, et il crée à nouveau une pièce de théâtre en 2017, Modi[29], interprété par Stéphane Guillon dans le rôle-titre.

En 2014 également, avec Laurent Delahousse, il coécrit le scénario d'un docufiction sur la vie de Charlie Chaplin, Chaplin, la légende du siècle[1],[30], réalisé par Frédéric Martin et Anne Leboulch, diffusé dans l'émission Un jour, une histoire sur France 2[1],[31]. Le film obtient l'Award du meilleur projet culturel au festival de la fiction TV de La Rochelle 2013[10],[32], et l'Award du meilleur documentaire international 2014 au Festival international du film de São Paulo[10],[33] (Brésil). En 2019, Laurent Seksik l'adapte en scénario pour une série BD, Chaplin, dessinée par David François[1].

Dans Romain Gary s'en va-t-en guerre, publié en 2017, il s'intéresse à l'enfance de Romain Gary[2], et « sort de l'oubli Arieh Kacew, grand absent de l'histoire de l'écrivain[34] », son père.

Un fils obéissant, en 2018, selon la revue littéraire québécoise Nuit blanche, « revêt un caractère plus personnel, car Seksik le consacre à son propre père, Lucien, mort en 2016[35] ».

Fin 2019, à la suite de l'écriture du docufiction Chaplin, la légende du siècle quelques années auparavant, il scénarise le premier opus de la série de bande dessinée prévue pour 3 tomes Chaplin, dessinée par David François, éditée par Rue de Sèvres. Elle s'intéresse à la vie de Charlie Chaplin[1], et le premier tome Chaplin en Amérique, se déroule durant les années 1910[36]. Laurent Seksik précise en au journal Le Parisien, à propos de cette série :

« Ça n'est pas une biographie, plutôt un roman. Chaplin a beaucoup de points communs avec Albert Einstein. Ce sont tous les deux des génies, l'un dans la physique, l'autre le cinéma. Ils ont tous les deux eu des destins incroyables et étaient courageux et engagés. Je voulais donc raconter une aventure humaine[1]. »

ŒuvresModifier

OuvragesModifier

  • Les Mauvaises Pensées, Lattès, 1999
  • La Folle Histoire, Lattès, 2004
  • La Consultation, Lattès, 2006
  • Albert Einstein, Gallimard, Folio, 2008 — biographie d'Albert Einstein[6]
  • Les Derniers Jours de Stefan Zweig, Flammarion, 2010
  • La Légende des fils, Flammarion, 2011
  • Les Derniers Jours de Stefan Zweig (BD)[8], dessins de Guillaume Sorel, Casterman, 2012 (ISBN 9782203041769)
  • Le Cas Eduard Einstein, Flammarion, 2013
  • Modigliani : prince de la bohème (BD), scénario Laurent Seksik, dessin Fabrice Le Hénanff, Casterman, 2014
  • L’Exercice de la médecine, Flammarion, 2015
  • Romain Gary s'en va-t-en guerre, Flammarion, 2017
  • Un fils obéissant, Flammarion, 2018
  • série BD Chaplin, scénario et dialogues de Laurent Seksik ; mise en scène, dessins et couleurs de David François, Rue de Sèvres — prévue en 3 tomes
  1. Chaplin en Amérique[1], 2019
  • La folle épopée de Victor Samson, Flammarion jeunesse, 2020

ArticleModifier

  • « La voix d'une époque vaincue », hors-série Le Monde : Une vie, une oeuvre : Stefan Zweig, l'européen, n°38, 2017

DramaturgieModifier

Laurent Seksik a écrit trois pièces de théâtre, et en a adapté une quatrième, d'après les écrits de Stefan Zweig.

AdaptationsModifier

Scénario d'un docufictionModifier

PrixModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h et i Hadrien Chidiac, « BD : «Chaplin en Amérique», une vie romanesque sous les feux de la rampe », sur leparisien.fr, .
  2. a et b Olivia Mauriac, « Laurent Seksik ausculte la jeunesse de Romain Gary », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  3. Sous le titre Chest wall invasion by bronchogenic carcinoma; evaluation with MRI imaging in Radiology. 1993 ;187:33–38.
  4. a b et c « Le prix des lecteurs d'Impact médecine à Laurent Seksik », sur livreshebdo.fr, (consulté le 22 décembre 2010).
  5. Notice BnF de Laurent Seksik.
  6. a b c d e f g h i et j « Le Cas Eduard Einstein : la relativité des sentiments », sur nouvelobs.com, .
  7. Patrick Kéchichian, « Les mauvaises pensées, de Laurent Seksik », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  8. a b c d e f et g Aurélia Vertaldi et Olivier Delcroix, « Stefan Zweig au cœur de la tempête », sur lefigaro.fr, (consulté le 21 décembre 2019).
  9. a b c et d Fiche de Laurent Seksik, sur le site de l'éditeur JC Lattès.
  10. a b c d e et f « Biographie de Laurent Seksik », sur editions-ruedesevres.fr, .
  11. Emilie Grangeray, « La folle histoire, de Laurent Seksik », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  12. « Arrêté du 23 mars 2017 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres - Ministère de la Culture », sur culturecommunication.gouv.fr.
  13. Baptiste Touverey, « Le jour où Stefan Zweig s'est suicidé », sur bibliobs.nouvelobs.com, (consulté le 22 décembre 2019).
  14. Larry Rohter, « Stefan Zweig, Austrian Novelist, Rises Again By Larry Rohter », The New York Times,‎ (lire en ligne).
  15. a et b Joëlle Gayot, « Laurent Seksik : “Je me méfie des parallèles simplistes entre l'époque de Zweig et la nôtre” », sur Télérama, (consulté le 22 décembre 2019).
  16. a et b Fabienne Darge, « Jérôme Kircher, acteur au bagage de vie bien rempli », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  17. a et b Fabienne Darge, « Reprise : « Le Monde d’hier » au Théâtre des Mathurins », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  18. « Phoenix, 1962 », sur bibliobs.nouvelobs.com, .
  19. a b et c Fabienne Pascaud, « Le Cas Eduard Einstein », sur telerama.fr, (consulté le 22 décembre 2019).
  20. a et b Marianne Payot, « "Le cas Eduard Einstein", par Laurent Seksik », sur lexpress.fr, .
  21. a b c d e et f Vincy Thomas, « Le cas Eduard Einstein sur les planches », sur livreshebdo.fr, (consulté le 22 décembre 2019).
  22. a b c d e f et g Vincy Thomas, « Michel Bouquet dans une pièce de Laurent Seksik », sur livreshebdo.fr, (consulté le 22 décembre 2019).
  23. « Grand Prix de l’Académie française 2013 : les 9 titres en piste », sur bibliobs.nouvelobs.com, .
  24. « Prix Jean-Giono 2013, première liste », sur bibliobs.nouvelobs.com, .
  25. a et b « Le prix Femina 2013 pour… Léonora Miano », sur bibliobs.nouvelobs.com, .
  26. a et b « Goncourt des Lycéens 2013 : les 5 finalistes », sur bibliobs.nouvelobs.com, (consulté le 22 décembre 2019).
  27. a et b Vincy Thomas, « Laurent Seksik parmi les sélectionnés de “Books at Berlinale” », sur livreshebdo.fr, .
  28. « Albert et Eduard Einstein, de l’asile à l’exil. Épisode 1 », sur franceinter.fr, (consulté le 22 décembre 2018).
  29. a et b « Modi », sur telerama.fr, (consulté le 22 décembre 2019).
  30. a et b « Fiche de Chaplin, la légende du siècle », sur imdb.com.
  31. a et b « Un Jour, Une Histoire : Charlie Chaplin, La légende du siècle, France 2 », (consulté en charliechaplin.com).
  32. a et b « Choses vues et entendues - au Sunny Side 2013 », sur film-documentaire.fr, .
  33. a et b « Un jour, une histoire (TV Series) Chaplin, la légende du siècle (2014) Awards », sur imdb.com, .
  34. Claire Julliard, « Romain Gary et son père, ce mystère », sur bibliobs.nouvelobs.com, (consulté le 22 décembre 2019).
  35. Pierrette Boivin, Un fils obéissant, « Laurent Seksik, », sur nuitblanche.com, .
  36. « Chaplin. Tome 1 : Chaplin en Amérique », sur editions-ruedesevres.fr.
  37. « Laurent Seksik Lauréat du 7e Prix littéraire des Hebdos en Région », sur presseedition.fr, (consulté le 21 décembre 2019).

Liens externesModifier