Laurence Ilboudo-Marchal

femme politique burkinabè

Laurence Ilboudo-Marchal
Fonctions
Ministre de la Femme, de la
Solidarité nationale, de la Famille
et de l'Action humanitaire
En fonction depuis le
(3 ans, 1 mois et 5 jours)
Président Roch Marc Christian Kaboré
Premier ministre Paul Kaba Thiéba
Christophe Dabiré
Gouvernement Thiéba
Dabiré
Prédécesseur Laure Zongo-Hien
Biographie
Nom de naissance Hélène Marie Laurence Marchal
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Guinée-Conackry (Guinée)
Nationalité Burkinabè
Parti politique MPP
Diplômée de Université de Ouagadougou

Laurence Ilboudo-Marchal, née Laurence Marchal le en Guinée-Conakry, est une femme politique burkinabè. Elle est ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l'Action humanitaire depuis .

BiographieModifier

Hélène Marie Laurence Marchal[1] naît le en Guinée-Conakry[réf. souhaitée].

Elle obtient une licence de sociologie à l'université de Ouagadougou en 1994, puis intègre la compagnie panafricaine Air Afrique comme agent d’opération. Engagée au sein du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), le parti au pouvoir, elle est présente dans les tranchées lors de la deuxième révolution burkinabé en .

Femme d'affaires, elle dirige un cabinet d'architecture d'intérieur[2].

En 2015, elle est élue députée du Mouvement du Peuple et du Progrès à l’Assemblée nationale[2], membre de la CODES (Commission Défense et Sécurité) ; elle y siège jusqu'en , date à laquelle elle est nommée ministre de la Femme, de la Solidarité nationale, de la Famille et de l'Action humanitaire au sein du gouvernement Thiéba. Elle est reconduite dans ses fonctions dans le gouvernement Dabiré en 2019.

Elle est également coordonnatrice du RéPaFeD (Réseau des parlementaires femmes et développement).

Action comme ministreModifier

Depuis sa nomination comme ministre en 2018, Laurence Ilboudo-Marchal est très active aux côtés des acteurs de la protection des droits des enfants et des familles. Elle intervient notamment pour sensibiliser sur les risques que courent les enfants à la rue[3]. Sous son mandat, plus d’un millier d’enfants ont quitté la rue et ont bénéficié de l’apprentissage d'un métier, d'une réinsertion en famille, d'une scolarisation ou d'un placement en structure d’accueil et de réinsertion[réf. nécessaire].

Alors que le Burkina Faso fait face à des défis sécuritaires qui engendrent des flux massifs de populations à l'intérieur du pays, le ministère de Laurence Ilboudo-Marchal met en œuvre un programme de coordination de la réponse humanitaire, appelé « plan d'urgence du Burkina Faso »[4]. Ce plan consiste en un recensement des personnes déplacées, une prise en charge psycho-social, alimentaire et sanitaire, et un accompagnement pour l’insertion dans le village d'origine des déplacés.    

Notes et référencesModifier

  1. Laurence Ilboudo-Marchal sur le site du gouvernement du Burkina Faso.
  2. a et b Laurence Ilboudo-Marchal sur le site du ministère de l'Action sociale du Burkina Faso.
  3. [1]
  4. [2]

Liens externesModifier