Laure Noualhat

journaliste, écrivaine et réalisatrice française

Laure Noualhat, née en , est une journaliste, écrivaine et réalisatrice française. Elle est engagée en faveur de l’environnement.

Laure Noualhat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Journaliste à Libération pendant 15 ans, elle y tient également un blog sur l’environnement entre 2007 et 2015 appelé « Six pieds sur Terre »[1].

Elle tente de trouver des approches alternatives telles que La Minute nécessaire de Bridget Kyoto afin d’alerter sur les risques environnementaux[2]. « Bridget est comme nous, désespérée par le crasse aveuglement de notre civilisation mais elle est trop sérieuse pour ne pas en rire. D’elle-même et du reste. Pour ne pas pleurer. Elle cultive la vie, l’autodérision, l’absurde et se moque de tout, y compris de l’écologie et de ceux qui la font ; elle plaisante depuis le pont du Titanic qui s’incline. Il n’y a pas assez de canots de sauvetage pour tout le monde, de toute façon. »

À la suite de la lecture d’un article paru dans la revue Nature en 2012, expliquant que les écosystèmes sont à bout de souffle et que les premiers effondrements des services écosystémiques apparaîtront d’ici 2030 à 2040, elle sombre dans une "éco-dépression"[3]. Elle tirera de cette expérience de deuil un livre dans lequel elle interroge des personnalités telles que Nicolas Hulot, Delphine Batho, Cyril Dion, Claire Nouvian, Isabelle Autissier[4]. Pour lutter contre l’écoanxiété qui touche de plus en plus de jeunes, elle incite à l’action locale et à la sobriété[5]. Il faut « rencontrer des gens qui agissent, en parler autour de soi, se rassembler, faire la fête, aller vers l’association la plus proche de chez soi pour ainsi expulser la colère, la peine et l’impuissance. Puis agir. », nous dit-elle[6].

Elle ne souhaite pas d’enfant afin de préserver la planète[7]. Elle n'a pas toujours pensé ainsi : à l’âge de 35 ans, elle est enceinte et compte garder l'enfant mais elle le perd. « A posteriori, j’ai la conviction d’avoir transformé ce malheur en quelque chose de positif et intéressant. Car ne pas faire d’enfants, c’est aussi avoir une forme d’empathie avec l’ensemble du vivant. Ça rappelle que l’homme ne peut pas sans cesse dominer la nature, elle doit aussi reprendre un peu ses droits », dit-elle[8].

En 2013, elle quitte Paris pour s’installer à Joigny[5]dans une vieille maison avec un immense jardin qui lui permet de se relier à la terre. Elle découvre l’écoféminisme[9].

Elle réalise une série de petits documentaires de 10 × 15 minutes pour la plateforme numérique France.tv Slash, dont la diffusion initialement prévue pour l’automne 2020[5] est reportée au premier semestre 2021. Intitulée Carbonisés, la série suit la progression de plusieurs personnages en proie à des "tourments climatiques".

En 2020, elle publie le livre Comment rester écolo sans finir dépressif, qui parle de l'éco-anxiété[10].

FilmographieModifier

  • 2009 : Déchets, le cauchemar du nucléaire, documentaire coréalisé avec Eric Guéret[11]
  • 2014 : Climatosceptiques : la guerre du climat, documentaire coréalisé avec Franck Guérin[12]
  • 2018 : Après demain, documentaire co-réalisé avec Cyril Dion et faisant le point sur les réalisations décrites et initiés par le film Demain[13], diffusé dans l’émission Infrarouge le
  • 2018 : PMA, le meilleur des mondes ?, documentaire coréalisé avec Jean Crépu[14]
  • [vidéo] Bridget Kyoto, Footu sur YouTube, (consulté le )

PublicationsModifier

RéférencesModifier

  1. « Six pieds sur Terre - Derniers articles - Libération.fr », sur environnement.blogs.liberation.fr (consulté le )
  2. Cyrille et David Naulin, « Bridget Kyoto : la petite sirène d’alarme de Laure Noualhat - [Cdurable.info l’essentiel du développement durable] », sur cdurable.info, (consulté le )
  3. « Entretien avec Laure Noualhat », sur Fondation Terre Solidaire (consulté le )
  4. Christine Gaubert, « Comment rester écolo sans finir dépressif ? », sur La Première, (consulté le )
  5. a b et c Nicola Edge, « Interview - La journaliste et réalisatrice jovinenne Laure Noualhat sort un livre pour ceux qui ont mal à la Terre », sur www.lyonne.fr, (consulté le )
  6. Lucas Archassal, « Laure Noualhat, journaliste environnementale : « Le confinement a peut-être galvanisé certaines personnes » », sur France Bleu, (consulté le )
  7. Marc Sigrist, « Écologiste, elle ne veut pas d’enfant « par conviction politique » », sur Ozinzen, (consulté le )
  8. Closermag.fr, « TEMOIGNAGE. Laure : "Je n'ai pas voulu d'enfant, notamment pou... - Closer », sur www.closermag.fr, (consulté le )
  9. Alexandra Schwarzbrod, « l’écologie en leur arme et conscience », (consulté le )
  10. « Comment lutter contre l’éco-anxiété ? », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  11. Lucie Marsaud, « Déchets nucléaires : (re)voir le documentaire passionnant de Laure Noualhat et Eric Guéret », sur www.franceinter.fr, (consulté le )
  12. « Sciences en Bobines | Climatosceptiques, la guerre du climat », sur sciencesenbobines.org (consulté le )
  13. Après demain sur Allociné
  14. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le )

AnnexesModifier

Liens externesModifier