Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clandestine.

Lathraea est un genre de plantes herbacées, comportant selon les nomenclatures 5 à 7 espèces d’Europe et d’Asie tempérées. Le mot « Lathraea » vient du grec ancien λαθραῖος qui signifie « caché ».

Ses espèces, les lathrées, se distinguent des orobanches par leur rhizome muni d’écailles charnues et leur calice campanulé à 4 lobes égaux.

Certaines espèces sont également appelées « clandestine ».

DescriptionModifier

 
Lathraea squamaria - plante complète montrant l'importance de sa partie souterraine
 
Lathraea rhodopea
 
Lathraea japonica

Les lathrées sont des plantes parasites strictes dépourvues de chlorophylle. Leurs tiges souterraines blanches, recouvertes de feuilles écailleuses charnues, possèdent des suçoirs qui puisent la sève des racines de leur hôte. Les feuilles sécrètent un liquide qui ramollit le sol et favorise ainsi la progression de la plante.

Les lathrées sont des protocarnivores. Les insectes et autres animalcules qui sont trappés dans l’espace existant entre les feuilles et les tiges y meurent et y sont ensuite digérés, ce qui apporte un supplément d’azote à la plante[1],[2],[3].

Les espèces, dont la partie souterraine peut peser plusieurs kilos[4], se montrent à la surface pour fleurir et fructifier. Après avoir répandu leurs graines, elles disparaissent de la surface jusqu’à l'année suivante.

Les arbres sur les racines desquels les lathrées croissent souffrent peu du parasitisme, car la plante puise le maximum de nourriture lors de la montée de la sève printanière.

TaxonomieModifier

ClassificationModifier

Selon la classification classique, les lathrées relèvent de la famille des Scrophulariaceae.

La classification phylogénétique APG les a déplacées parmi les Orobanchaceae.

Les espècesModifier

Espèces européennesModifier

Espèces asiatiquesModifier

  • Lathraea japonica Miq. (syn. Lathraea miqueliana Franch. & Sav.) est présente en Chine, en Corée et au Japon.
  • Lathraea purpurea H.A.Cummins ex King, originaire du Népal, est également signalée à Taiwan[5].

Espèce déplacée du genreModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Francis Ernest Lloyd, The Carnivorous Plants, The Chronica Botanica Company, Waltham, Mass., 1942 - ISBN B0000EGY6B
  2. Encyclopaedia Britannica - Thootwort
  3. Martin Duncan, La vie intime des fleurs sauvages, Éditions de la Paix, Paris, 1950 - ISBN B0000DMKXQ
  4. Pierre-Olivier Templier, La Clandestine ou Lathraea clandestina, une fleur remarquable de nos campagnes...
  5. Chung ShihWen, Hsu TianChuan, Jung MingJer, Hsiao ShuChuan, Fang WeiU, Lathraea purpurea (Scrophulariaceae): a new generic record in Taiwan. Taiwan Journal of Forest Science, 25: 3, 2010