Ouvrir le menu principal

Laran (mythologie)

divinité étrusque de la guerre
Ne doit pas être confondu avec Laran.
Laran, 500-450 a.C. circa, Museo archeologico nazionale, Florence

Laran est le nom d'une divinité étrusque équivalent de la grecque Arès et de la latine Mars[1].

PrésentationModifier

Laran est le dieu de la guerre et l'époux de Turan. Il est représenté comme un homme adulte barbu et armé ou, parfois, comme un jeune homme nu et imberbe, coiffé d'un casque et portant une lance et un bouclier. Il est associé à un oiseau, le pic[2], dont le vol constituait un signe transmettant un message de la divinité.

On connaît son nom grâce aux inscriptions retrouvées sur le miroir de Populonia sur lequel il combat Celsclan (le géant fils de la terre).

Des terres cuites ainsi que des images sur bronze, provenant de Veies et de Caere, le montrent armé. Une autre figure de Laran semble être la statue monumentale en bronze connue sous le nom de Mars de Todi.

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-René Jannot, Devins, dieux et démons : Regards sur la religion de l'Étrurie antique, Picard, coll. « Antiqua »,
  • (it) Mauro Cristofani Etruschi una nuova immagine éditions Giunti gruppo, Florence 1984 [1] (ISBN 88-0901792-7)
  • Lexicon Iconographicum Mythologiae Classicae (LIMC), Zurich et Munich, Artemis Verlag, volume VII 1994.

Notes et référencesModifier

  1. De Grummond, Mythe étrusque, histoire sacrée et Légende, p. 78-84
  2. Jannot 1998, p. 44

Liens externesModifier