Lara Dickenmann

joueuse de football suisse

Lara Dickenmann
Image illustrative de l’article Lara Dickenmann
Lara Dickenmann en 2013.
Situation actuelle
Équipe VfL Wolfsburg
Biographie
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Naissance (36 ans)
Kriens (Suisse)
Taille 1,65 m (5 5)
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Années Club
1993-2000 SC Kriens
2000-2006 FC Sursee
2006-2008 Ohio State Buckeyes
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2006-2007 New Jersey Wildcats 008 0(8)
2007-2008 Jersey Sky Blue 011 (18)
2008-2009 FC Zürich
2009-2015 Olympique lyonnais 185 (77)[1]
2015- VfL Wolfsburg 122 (24)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2002-2003 Suisse -18 ans 003 0(0)
2002-2004 Suisse -19 ans 018 0(7)
2002-2019 Suisse 135 (53)[2]
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2021- Grasshopper Club Zurich
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 23 mai 2021

Lara Dickenmann, est une footballeuse suisse née le à Kriens dans le canton de Lucerne. Elle fait partie de l'équipe nationale de Suisse de 2002 à 2019 et joue au poste de milieu de terrain jusqu'à la fin de sa carrière en 2020.

En 2021, elle devient manager générale de la section féminine du Grasshopper Club Zurich.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Lara Dickenmann est née à Kriens dans le canton de Lucerne en Suisse. Sa mère était joueuse professionnelle de handball et son père joueur de football en ligue nationale A. Elle a un frère cadet[3].

Elle commence le football à l'âge de huit ans au Sport Club Kriens[4]. Elle y pratique sa passion dans une section masculine[5]. À partir de l'année 2000, elle rejoint la section féminine du DFC Sursee et remporte par trois fois le championnat en 2002, 2003 et 2004 et deux Coupes de Suisse en 2002 et 2004[4]. Ses performances lui permettent d'intégrer la sélection nationale et de jouer le Championnat d'Europe des moins de 19 ans en 2002 et 2004[6]. C'est lors de l'Euro 2002 en Suède que les recruteurs de l'équipe universitaire des Buckeyes d'Ohio State la découvre[6]. Elle joue les trois matchs qui se concluent par deux défaites contre les sélections du Danemark et de Norvège puis une victoire contre l'Angleterre. Elle est notamment sacrée joueuse suisse de l'année à la fin de la saison 2003-2004[7].

Départ aux États-UnisModifier

En 2004, Lara Dickenmann est recrutée dans l'équipe féminine universitaire des Buckeyes d'Ohio State[7] aux États-Unis. Durant sa première année, elle est nommée parmi les dix meilleures joueuses de première année grâce notamment à ses treize buts marqués et douze passes décisives. L'année suivante, en raison de ses nombreuses sélections avec l'équipe nationale suisse, elle participe moins au championnat de la NCAA Première Division, mais elle est continue d'apprendre dans la Big Ten Conference qui regroupe onze universitsé du Middle West des États-Unis. Pour sa troisième année, elle est sacrée meilleure joueuse et est sélectionnée dans l'équipe première de la National Soccer Coaches Association of America[7]. Elle obtient son baccalauréat en business international[8]. En 2006, elle joue pour les Wildcats du New Jersey[9] dand la W-League avec lesquelles elle remporte le 1er rang de la Division Nord-Est.

 
Lara Dickenmann à l'OL en avril 2012.

Retour en EuropeModifier

Lara Dickenmann fait son retour en Europe en et s'engage avec l'équipe suisse du FC Zürich Frauen[4]. Elle rejoint trois mois plus tard la formation de l'Olympique lyonnais[4] mais ne fait que quatre participations en championnat et une en Challenge de France[1] avec un but marqué. Son équipe est sacrée champion de France 2008-2009 avec treize points d'avance sur son dauphin, le Montpellier HSC[4]. Le , elle inscrit le second but de l'Olympique lyonnais en finale de la Ligue des champions contre Potsdam remportée par son équipe sur le score de deux buts à zéro[10].

Le , elle annonce sa signature pour jouer dès la saison suivante dans le club allemand du VfL Wolfsburg[11].

Le 7 août 2019, elle met un terme à sa carrière internationale. Elle détient alors le record de sélections en équipe nationale[12].

Le 25 février 2020, alors que son contrat avec le VfL Wolfsburg n'a pas été renouvelé, elle annonce qu'elle mettra un terme à sa carrière professionnelle à l'été[13].

ReconversionModifier

Le 3 mai 2021, Lara Dickenmann s'engage avec le Grasshopper Club Zurich en tant que manager général de l'équipe féminine pour 3 saisons, à compter de la saison 2021-2022[14].

Vie privéeModifier

Elle est mariée depuis 2020 à Anna Blässe[15], après avoir été en couple avec Barla Deplazes, une footballeuse du FC Zürich Frauen[16],[3].

En 2020, elle s'exprime en compagnie de 27 autres femmes dans un livre (Vorbild und Vorurteil. Lesbische Spitzensportlerinnen erzählen) sur le chemin qui l'a conduite à s'affirmer[17].

StatistiquesModifier

Statistiques de Lara Dickenmann par saison [1],[2]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Coupe intercontinentale   Suisse Total
Division M B M B C M B M B M B M B
2008-2009   FC Zurich LNA - - - - - 1 - 1 0
2008-2009   Olympique lyonnais D1 4 2 1 0 UEFA 2 0 - - 8 - 15 2
2009-2010   Olympique lyonnais D1 21 15 3 1 LdC 8 0 - - 17 - 49 16
2010-2011   Olympique lyonnais D1 16 8 3 0 LdC 9 5 - - - - 28 13
2011-2012   Olympique lyonnais D1 18 9 6 3 LdC 7 3 - - - - 31 15
2012-2013   Olympique lyonnais D1 17 5 5 3 LdC 9 1 2 2 - - 33 11
2013-2014   Olympique lyonnais D1 21 8 3 2 LdC 4 0 - - - - 28 10
2014-2015   Olympique lyonnais D1 20 10 4 1 LdC 4 0 - - - - 28 11
2015-2016   VfL Wolfsburg Bundesliga 20 5 LdC 9 1 - - - - 29 6

PalmarèsModifier

En clubModifier

Distinctions personnellesModifier

  • Meilleure joueuse du championnat suisse en 2004[7] avec le DFC Sursee
  • Meilleure joueuse de première année en 2004[4] avec l'Ohio State Buckeyes
  • Meilleure joueuse en 2007[4] avec le Jersey Sky Blue
  • Meilleure buteur du championnat en 2007[4] avec le Jersey Sky Blue
  • Joueuse suisse de l'année en 2016

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Lara Dickenmann : statistiques championnat », sur http://www.statsfootofeminin.fr/ (consulté le )
  2. a et b « Lara Dickenmann : statistiques sélection nationale », sur http://www.football.ch/ (consulté le )
  3. a et b (de) « «Will anderen Mut machen» - Die andere Seite der Lara Dickenmann », sur Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), (consulté le )
  4. a b c d e f g et h (en) « My Career », sur http://www.laradickenmann.com/ (consulté le )
  5. (en) « Lara's view on SC Kriens », sur http://www.laradickenmann.com/ (consulté le )
  6. a et b « Lara Dickenmann: un nouveau jalon dans une carrière déjà bien remplie », sur http://emagazine.credit-suisse.com/, (consulté le )
  7. a b c et d (en) « Lara Dickenmann Biography », sur http://www.ohiostatebuckeyes.com/, (consulté le )
  8. (en) « WSOCC: Dickenmann Graduates; Says Ohio State is “Great” », sur http://www.ohiostatebuckeyes.com/, (consulté le )
  9. « New Jersey Wildcats », sur USL soccer.com (consulté le )
  10. « Les Lyonnaises championnes », sur http://www.eurosport.fr/ (consulté le )
  11. « Dickenmann et Bussaglia à Wolfsburg - Foot - Transfert (F) », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le ).
  12. « Equipe de Suisse: Lara Dickenmann prend sa retraite internationale », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  13. « Foot: Lara Dickenmann rangera ses crampons cet été », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  14. Par Nathalie Durgnat, « Lara Dickenmann prend les rênes du Grasshopper-Club Zurich ! », sur L'Équipière, (consulté le )
  15. Christian Lecomte, « Lara Dickenmann, star zurichoise du football féminin suisse », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  16. « Lara Dickenmann a fait son coming-out », Le Matin,‎ (ISSN 1018-3736, lire en ligne, consulté le )
  17. « Profi-Fussballerin Lara Dickenmann über ihr Lesbischsein », sur Blick, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :