Ouvrir le menu principal

Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie

film de Jan de Bont, sorti en 2003
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tomb Raider (homonymie).
Lara Croft
Tomb Raider
le Berceau de la Vie
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original du film.

Titre original Lara Croft Tomb Raider: The Cradle of Life
Réalisation Jan de Bont
d'après la série de jeux vidéo Tomb Raider de Core Design
Scénario Steven E. de Souza
James V. Hart
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Mutual Film Company
Lawrence Gordon Productions
BBC
Eidos Interactive
Tele München Gruppe
Tōhō-Towa
October Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau du Japon Japon
Genre Action
Aventure
Durée 117 minutes
Sortie 2003
Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie (Lara Croft Tomb Raider: The Cradle of Life), est un film américano-britannico-germano-japonais réalisé par Jan de Bont, sorti en 2003.

Adapté de la série jeux vidéo Tomb Raider, développée à l'époque par Core Design, le film est la suite de Lara Croft : Tomb Raider, réalisé par Simon West et sorti en 2001.

Comme le premier volet, il a reçu généralement des critiques négatives[1] mais a réalisé un score correct au box-office, connaissant un certain succès à l'international[2].

C'est aussi le deuxième et dernier volet de la dilogie qui met en vedette Angelina Jolie dans le rôle de l'archéologue Lara Croft car, comme la série de jeux vidéo en 2013, la franchise a eu droit à un reboot au cinéma, Tomb Raider, réalisé par Roar Uthaug en 2018 avec l'actrice Alicia Vikander dans le rôle de Lara Croft.

Sommaire

SynopsisModifier

De son père archéologue, Lara Croft a hérité la passion des trésors enfouis. Au large de l'île grecque de Santorin, dans les profondeurs marines, elle est parvenue jusqu'au temple de la Lune, jadis construit par Alexandre le Grand. Bien plus que son intérêt pour les vieilles pierres, c'est une orbe, dissimulée dans la statue du conquérant qui motive la curiosité de l'aventurière. En effet, celle-ci s'avère être la carte menant à une redoutable relique, la boîte de Pandore.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

Sources et légendes: Version française (VF) sur AlloDoublage[4] Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[5]

AccueilModifier

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  France 1 244 405 entrées 8
  États-Unis
  Canada
65 660 196 $ 16
  Mondial 156 505 388 $ - -

Au box-office américain, le film réalise un score plus léger que celui du premier volet, avec un peu plus de 65 millions de dollars récoltés. Bien qu'en dessous du premier volet, il réalise un score correct à l'étranger avec un peu plus de 90 millions de dollars[2].

En France, le film a fait 1 244 405 entrées soit un peu plus de 8 millions de dollars récoltés[6]. En tout, le film a récolté plus de 156 millions de dollars.

CritiquesModifier

Le film a reçu des critiques négatives, recueillant 24 % de critiques positives, avec une note moyenne de 4.5/10 sur la base de 166 critiques collectées sur le site agrégateur de critiques Rotten Tomatoes, une moyenne plus haute que celle du premier film mais toujours mauvaise[1]. Sur Metacritic, il obtient un score mitigé de 43/100 sur la base de 34 critiques collectées, un bien meilleur score que le premier film qui avait obtenu un score défavorable[7].

RéférencesModifier

Voir aussiModifier