Ouvrir le menu principal

Laplume

commune française du département de Lot-et-Garonne

Laplume
Laplume
Vue du village.
Blason de Laplume
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Agen
Canton L'Ouest agenais
Intercommunalité Agglomération d'Agen
Maire
Mandat
Éric Bacqua
2014-2020
Code postal 47310
Code commune 47137
Démographie
Gentilé Pennaviens
Population
municipale
1 426 hab. (2016 en augmentation de 0,71 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 06′ 46″ nord, 0° 31′ 56″ est
Altitude Min. 69 m
Max. 218 m
Superficie 32,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte administrative de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Laplume

Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne

Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Laplume

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Laplume

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Laplume
Liens
Site web Site de la mairie

Laplume est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne en région Nouvelle-Aquitaine.

Ses 1402 habitants sont appelés les Pennaviens et Pennaviennes.

Elle fait partie de l'arrondissement d'Agen et de son aire urbaine qui compte une population de 103 715 habitants.

Sommaire

GéographieModifier

Commune de l'aire urbaine d'Agen située dans le Brulhois, sur la route nationale 131 entre Agen et Condom.

Vue 3d du relief du Canton de Laplume et de la vallée de la Garonne Agenaise. En rouge les délimitations de communes, en bleu les cours d'eau et fleuve. Facteur d’exagération de 10 sur les altitudes pour une meilleure visualisation.

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

Le nom ancien de la ville était Penna, du mot pré-latin d'origine celto-ligure penn désignant une hauteur rocheuse (penne ou pène, toponymes fréquents dans le Sud de la France). Il a été traduit littéralement d'après le latin penna, « plume » : confusion fréquente car le blason de Penne (Tarn), également bâtie sur un éperon rocheux, porte une plume.

HistoireModifier

Laplume a été la capitale de la vicomté et du bailliage d'appel de Bruilhois ou Brulhois.

La commune de Laplume accueillit des habitants de Lemud, en Moselle, expulsés par les Allemands à l'automne 1940, à l'instar du village voisin de Roquefort.[réf. souhaitée]

HéraldiqueModifier

  Blason D'azur aux trois tours couvertes d'argent, girouettées de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.
Alias D'azur à trois tours d'or, celle de la pointe sommée d'un bouquet de trois plumes d'argent, le tout enfermé dans une filière du même.
D'azur à trois tours terrassées et couvertes d'argent, girouettées de gueules, celle du milieu plus haute, sommée d’une croisette pattée de sable[2].

Politique et administrationModifier

Tendances politiques et résultatsModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2008 Bernard Villes   Boulanger-pâtissier
mars 2008 En cours Éric Bacqua DVG Enseignant

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2016, la commune comptait 1 426 habitants[Note 1], en augmentation de 0,71 % par rapport à 2011 (Lot-et-Garonne : +0,59 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 8101 7891 7241 7861 8241 6551 7071 7701 742
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7351 7421 6241 6381 5591 5901 5641 4131 305
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1891 2771 2391 0861 1421 0971 0821 1781 218
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2481 0781 1011 0811 0421 2051 3271 3451 362
2013 2016 - - - - - - -
1 4461 426-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • E. d'Antin, Une commune pendant les guerres de religion d'après les archives de Laplume, p. 311-330, 473-494, Revue de l'Agenais, année 1893, tome 20 (lire en ligne)
  • E. d'Antin, Une commune pendant les guerres de religion d'après les archives de Laplume, p. 52, 152, 230, 352, 535, Revue de l'Agenais, année 1894, tome 21 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Armorial de France
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. Jacques Gardelles - Aquitaine gothique - pp. 191-192 - Picard - Paris - 1992 - (ISBN 2-7084-0421-0)
  8. a et b Notice no PA00084149, base Mérimée, ministère français de la Culture