Laodicé Ire

princesse séleucide

Laodicé Ire (en grec ancien : Λαοδίκη Αʹ[1]), morte en 240 av. J.-C., est une reine hellénistique appartenant à la dynastie des Séleucides.

Titre

Reine séleucide

Biographie
Dynastie Séleucides
Décès 240 av. J.-C.
Père Achaïos Ier
Fratrie Andromaque, Antiochis Ire, Laodicé II, Alexandre (en)
Conjoint Antiochos II
Enfants 1. Séleucos II
2. Antiochos Hiérax
3. Laodicé
4. Stratonice III
5. Apama (el)
Religion Religion grecque antique

Elle est l'épouse d'Antiochos II qu'elle fait probablement assassiner. Ses intrigues amènent à la troisième guerre de Syrie (246-241 av. J.-C.) dite « guerre de Laodicé ».

BiographieModifier

Elle est une des fille d'Achaios Ier, fils cadet de Séleucos Ier, et une sœur d’Andromaque (tandis que certaines autres sources affirment qu'elle serait plutôt une fille d'Antiochos Ier et de sa seconde épouse Nysa).

Elle épouse en 266 av. J.-C. le roi Antiochos II, alors qu'il est corégent avec son père. Le statut de sœur est un enjeu de débat entre les historiens autour de la version de Polyen.

Répudiée en 253 av J.-C. après le mariage d'Antiochos II avec Bérénice Syra, la fille de Ptolémée II Philadelphe, elle part pour Éphèse avec ses fils[2]. Selon Porphyre elle n'est plus alors que la concubine d’Antiochos. Il existe des interrogations sur la répudiation de la reine : on sait qu'Antiochos II lui rend visite régulièrement sur l’île d’Ephèse et lui fait de nombreux dons de terre ainsi qu'à ses fils ; il l'exempte également de tout impôt. Revenue au palais grâce à ses fils, elle aurait fait assassiner Antiochos II, puis Bérénice Syra et leur fils en 246 av. J.-C..

Elle déclenche ainsi l’intervention de Ptolémée III, le frère de Bérénice, marquant le début de la troisième guerre de Syrie (246-241) dite « guerre de Laodicé »[2]. Elle soutient ensuite son fils cadet Antiochos Hiérax qui règne sur l’Anatolie lors de la « guerre fratricide ».

FamilleModifier

Mariage et enfantsModifier

De son mariage en 266 av. J.-C. avec son demi-frère et cousin Antiochos II naissent :

AscendanceModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Laodiké
  2. a et b Will 2003, tome1, p. 249.
  3. Pour faciliter les généalogistes dans les généalogies modernes, de très nombreuses princesses portant le nom de Laodicé.

BibliographieModifier

  • Laurianne Martinez-Sève, « Laodice, femme d'Antiochos II : du roman à la reconstruction historique », Revue des Etudes grecques, vol. 16, no 2,‎ , p. 690-706.
  • Édouard Will, Histoire politique du monde hellénistique 323-, Paris, Seuil, coll. « Points Histoire », (ISBN 2-02-060387-X).

Article connexeModifier