Ouvrir le menu principal

Lanriec

ancienne commune française du Finistère

Lanriec
Lanriec
L'église Notre-Dame de Lorette.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Commune Concarneau
Statut Ancienne commune
Géographie
Coordonnées 47° 52′ 10″ nord, 3° 53′ 14″ ouest
Historique
Date de fusion 1959
Commune(s) d’intégration Concarneau
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte administrative du Finistère
City locator 15.svg
Lanriec

Géolocalisation sur la carte : Finistère

Voir sur la carte topographique du Finistère
City locator 15.svg
Lanriec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Lanriec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Lanriec

Lanriec est une ancienne commune du Finistère. Depuis le 21 février 1959, la commune de Lanriec est rattachée à celle de Concarneau.

Sommaire

HistoireModifier

ToponymieModifier

Dans différents textes on retrouve des noms différents pour Lanriec :

AntiquitéModifier

Benjamin Girard indique en 1889 : « Des substructions, des fragments d'amphores, etc., ont été découverts (...) à la pointe du Cabellou, position importante qui commande l'entrée du port [de Concarneau]. Cette position fut fortement occupée, dans les derniers temps de l'Empire romain, par les troupes chargées de défendre le littoral contre les incursions des pirates saxons »[1].

Le XXe siècleModifier

La Belle ÉpoqueModifier

L'Abri du marin du Passage-Lanriec, construit à l'initiative de Jacques de Thézac, ouvre en janvier 1901. Il est désaffecté en 1957 et accueille désormais un foyer d'accueil pour les personnes âgées[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La voie ferrée allant de Quimperlé à Concarneau dessert entre autres les gares de Pont-Aven, Nizon, Névez, Trégunc et Lanriec à partir de 1908 ; c'est une ligne ferroviaire à voie métrique exploitée par les Chemins de fer départementaux du Finistère ; la ligne ferma en 1936.

Le manoir du Bois est construit en 1906 par l'architecte Charles Chaussepied.

La Première Guerre mondialeModifier

Le monument aux morts de Lanriec porte les noms de 109 soldats morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale[3]. Un soldat, le sous-lieutenant Pierre de Lonlay, est aussi mort le à El-Hammam en Cilicie alors qu'il était membre de l'Armée du Levant[4].

La Seconde Guerre mondialeModifier

Le monument aux morts de Lanriec porte les noms de 39 personnes mortes pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale[3].

L'après-Seconde-guerre-mondialeModifier

Un soldat de Lanriec, Jean Guiriec est mort pendant la guerre d'Algérie le à Batna (Algérie)[5].

Lieux et monumentsModifier

Lanriec est composé de quatre centres distinctifs :

  • Au centre du bourg, se trouve l'église Notre-Dame-de-Lorette. Cette église, dont le clocher est typique de la Cornouaille, est classée monument historique depuis 1968.
  • Douric-ar-zin et le Porzou dont le Manoir de Portzou appartenait à la famille de Lonlay.
  • Le Passage est un quartier de Lanriec., il est aussi appelé Le Passage Lanriec. L'origine de ce nom est effectivement liée au fait que ce quartier était un emplacement de passage pendant longtemps. En effet, pendant de nombreux siècles, il n'y avait pas de pont pour franchir le Moros. L'unique endroit pour franchir le passage se situait entre Concarneau (Ville close) et Lanriec. Ce passage n'était pas un pont, mais des aménagements de part et d'autre de l'eau afin d'y faire accoster des embarcations. C'était la seule route entre Quimperlé et le sud-ouest du Finistère, elle était donc très fréquentée.
  • Le Cabellou[6], situé à la pointe sud-est de Concarneau. C'est un lieu attractif pour les activités touristiques en raison de ses belles plages jalonnées de rochers et de son calme, par l'éloignement du centre ville.
  • La chapelle Saint-Fiacre située face à la mer, est actuellement un lieu d'expositions d'œuvres d'art.
  • Le manoir du Moros datant du XVe siècle.

Maires successifsModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1848 1852 Pierre Caudan   Cultivateur à Kerambriant [7]
1852 1860 Paul Morel   Lieutenant de vaisseau, négociant. Habite Concarneau
1860 1864 Louis Piriou   Cultivateur à Kerviniou
1864 1878 Jérôme Cotten   Cultivateur à Keransquer, Kerhernot
1864 1878 Jérôme Cotten   Cultivateur à Keransquer, Kerhernot
1878 1878 Louis Piriou   Cultivateur à Kerviniou
1878 1899 Jean-Marie Piriou   Cultivateur à Kerblaise
1899 1900 René Perez   Cultivateur au Treff
1900 1912 Georges Courtin   Conserveur, habite au Moros
1912 1943 Yves Sellin Rép.G Conseiller d'arrondissement (1913-1943). Cultivateur à Keranseil, Penhars
1943 1944 Louis Krebs   Constructeur naval au Passage
1944 1945 Charles Hervé   Comptable, Douric-ar-Zin
1945 1945 Louis Gloanec   Douric-ar-Zin
1945 1946 Auguste Ansquer   Patron pêcheur au Passage
1946 1953 Albert Quelven PCF Professeur au collège de Concarneau
1953 1954 Yves Yvenou   Pharmacien au Passage
1954 1959 Joseph Guillou   Patron pêcheur puis Capitaine d’armement

DémographieModifier

Évolution démographique de Lanriec[8]

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856 1861
Lanriec 702 895 930 847 1 012 1 021 1 073 1 080 1 111 1 145 1 165
Année 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
Lanriec 1 343 1 565 1 711 1 931 2 074 2 103 2 381 2 514 2 750 2 855 2 633
Année 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
Lanriec 2 595 2 644 2 671 2 850 3 079
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Tableaux représentant LanriecModifier

 
Thomas Alexander Harrison : Le Passage de la Ville Close à Lanriec

CélébritésModifier

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Benjamin Girard, "La Bretagne maritime", 1889, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5744832r/f342.image.r=Rosporden
  2. Frédéric Tanter, "Les pêcheurs bretons et les Abris du Marin", éditions Sked, 1995, (ISBN 2-910013-00-8) édité erroné (notice BnF no FRBNF35781180), http://eric.guillou.pagesperso-orange.fr/Textes/vachic0.pdf et https://www.ouest-france.fr/bretagne/concarneau-29900/labri-du-marin-au-passage-4211632
  3. a et b memorialgenweb.org Lanriec : monument aux Morts
  4. memorialgenweb.org Pierre de LONLAY
  5. memorialgenweb.org GUIRIEC Jean
  6. Georges Simenon (On trouve la graphie "Cabélou" au lieu de Cabellou, chez Simenon.), Le chien jaune (une enquête du commissaire Maigret), Concarneau, p. Chapitre V : "L'homme au Cabélou"
  7. http://lanriec.com/pdf/lanriec-com-numero-8.pdf
  8. « Notice communale de Lanriec », sur Cassini Ehess (consulté le 30 août 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :