Langues au Tchad

langues d'une région géographique

Langues au Tchad
Langues officielles Français, Arabe
Langues principales Langue maternelles (%, 2013)[1] :
  10
  10
Langue d'alphabétisation (% 15+, 2009) :
  19
  3
Langue d'alphabétisation (% 15+ alpha., 2009) :
  87
  12
Langues des signes Langue des signes tchadienne

Le Tchad compte 144 langues locales[2] auxquelles s'ajoutent les deux langues officielles du pays que sont le français[3] depuis 1960 et l'arabe classique depuis 1978[4].

Une forme d'arabe, appelé arabe tchadien, sert de langue véhiculaire surtout dans le Nord du pays et serait parlé par 60 % de la population (dont 10 % comme langue maternelle et 50 % comme langue seconde ou véhiculaire)[5].
Le français, qui a été introduit dans les écoles tchadiennes à partir de 1911 et qui est langue officielle du pays depuis son indépendance, est la langue de l'administration et de l'éducation ; bien qu'elle ne soit la langue maternelle que d'une minorité, c'est une langue seconde qui jouit d'une grande vitalité et qui est la langue véhiculaire du Sud du pays, plus urbanisé[5]. C'est la langue de l'élite, et des Tchadiens aisés, elle est très présente dans les médias, l'administration et les affaires.
L'arabe littéraire est l'autre langue officielle du pays et est également la langue de l'administration et de l'éducation, bien qu'il ne soit que rarement utilisé à l'oral, l'arabe dialectal ayant ce rôle[5].
Sur les marchés ce sont les langues nationales qui sont utilisées, le français en étant absent. Pour les transactions commerciales c'est principalement l'arabe local qui est utilisé, le français n'étant utilisé que par un quart des gens[6].

Voir aussi : Liste des langues du Tchad

Données démolinguistiquesModifier

Langues afro-asiatiquesModifier

Langues nigéro-congolaisesModifier

Langues nilo-sahariennesModifier

Données sociolinguistiquesModifier

Bilinguisme officielModifier

Place des langues nationalesModifier

FrançaisModifier

Le français est parlé en tant que langue maternelle par seulement 15 000 locuteurs en 2015 (soit 0,1 % de la population du pays)[7] mais est la langue seconde de 1,62 million de personnes en 2013[8], soit environ 10 % de la population du pays. Comme langue de prestige, le français occupe le premier rang devant l'arabe et le sara[1].

Arabe tchadienModifier

L'arabe tchadien est parlé en tant que langue maternelle par 1,32 million de locuteurs en 2013[8], soit environ 10 % de la population du pays.

Recensement de 2009Modifier

Le deuxième recensement général de la population et de l'habitat du Tchad effectué en 2009 comporte les informations démo-linguistiques suivantes :

Les langues officielles d’enseignement sont le français et l’arabe. Entre les recensements de 1993 et de 2009, le taux d'alphabétisme des Tchadiens de 15 ans et plus est passé de 13,5 % à 22,3 %[9]. Le taux d'alphabétisation des 15-24 ans en 2009 atteint quant à lui de 30,8 %[10].

Structure (%) de la population tchadienne de 3 ans et plus selon la langue d’alphabétisation en 2009[11],
# Langue Pourcentage
1 Français (total)
 
  16,7
2 Arabe (total)
 
  2,4
- Français seul
 
  16,3
- Arabe seul
 
  2,0
- Français et Arabe
 
  0,4
- Autre langue
 
  0,5
Structure (%) de la population tchadienne alphabétisée de 15 ans et plus selon la langue d’alphabétisation en 2009[12]
# Langue Pourcentage
1 Français (total)
 
  87,2
2 Arabe (total)
 
  12,4
- Français seul
 
  85,1
- Arabe seul
 
  10,3
- Français et Arabe
 
  2,1
- Autre langue
 
  2,5

Principales langues utilisées sur InternetModifier

Langues d'interface de Google Tchad[13],[n 1]
# Langue
1 Français                                                                                                  
2 Arabe
Langues de consultation de Wikipédia (2013)[14]
# Langue Pourcentage
1 Français
 
  62
2 Anglais
 
  22
3 Arabe
 
  11
4 Chinois
 
  2
Langues de contenu des sites web utilisant .td
(le )[15]
# Langue Pourcentage
1 Français
 
  100
2 Arabe
 
  50

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) François Lim, Language clusters of Chad on the basis of mutual intelligibility, Centre for Advanced Studies of African Society, Cape Town, 2000, 27 p. (ISBN 978-1-919799-45-2)

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Les langues proposées sont en ordre d'importance d'utilisation sur Google dans le pays.

RéférencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :