Landrath Küster

Bateau allemand

Landrath Küster (HF 231)
Image illustrative de l’article Landrath Küster
Landrath Küster (2009)
Autres noms Freddy Quinn, Phoenix
Type Ketch
Fonction pêche puis plaisance
Gréement voile aurique
Histoire
Chantier naval "Sietas"
Hambourg-Cranz
Fabrication bois
Lancement 1889
Équipage
Équipage 5
Caractéristiques techniques
Longueur 28,50 m
Longueur de coque 20,00 m
Longueur flottaison 19,40 m
Maître-bau 6,10 m
Tirant d'eau 2,05 m
Déplacement 41 tonnes
Hauteur de mât 19,80 m
Voilure 211 m² (6 voiles)
Propulsion Volvo-Diesel 150 cv
Caractéristiques commerciales
Capacité 25 (maxi)
Carrière
Armateur Stiftung Hamburg Maritim
Pavillon Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Port d'attache Hambourg-Finkenwerder
Localisation
Coordonnées 53° 31′ 58″ nord, 9° 52′ 58″ est
Géolocalisation sur la carte : Hambourg
(Voir situation sur carte : Hambourg)
Landrath Küster (HF 231)
Landrath Küster (HF 231)

Le voilier allemand Landrath Küster, à l'identification de voile HF 231 est le plus ancien hochseekutter de la région de Hambourg. Il appartient à la Stiftung Hamburg Maritim (Fondation maritime de Hambourg) [1].

HistoireModifier

Le Landrath Küster est réalisé en trois mois sur le chantier naval de Hinrich Sietas à Cranz (Hambourg) et livré le à ses clients. C'est un cotre de pêche à coque bois à l'origine. Le , il est immatriculé HF 231 (HF pour Hamburg Finkenwärder).

Après de nombreux changements de propriétaire, le Landrath Küste fut exploité de 1926 à 1958 par le pêcheur Rudolf Joh H. Reimers de Finkenwerder. Afin de pêcher en hiver sur la mer du Nord, le navire fut équipé d'un premier moteur auxiliaire et d'une timonerie. Dans les années de guerre 1939 à 1945, le bateau a été utilisé par la Kriegsmarine. Le HF 231 a été utilisé en mer Baltique et plus tard sur la côte de la Manche pour la récupération des mines. Lors de cette conversion, le mât en bois a été enlevé. Peu de temps après la guerre, un moteur diesel MaK à 3 cylindres de 90 cv a été installé en 1957, puis d'un Deutz diesel de 120 cv.

Sous la houlette de son futur propriétaire, Hans Brodersen, qui enregistra le bateau en 1960 à Cuxhaven sous le numéro NC 440, il redevint un navire de pêche actif jusqu'en 1970. Le gouvernement fédéral a payé en 1970 pour sa mise au rebut et son retrait de la pêche commerciale.

Navire traditionnelModifier

Après son retrait, le Landrath Küster a été racheté par la Deutsche Marine-Jugend e.V. , sous le nom de Freddy Quinn. Il a ensuite pris le nom de Phoenix et a ensuite été revendu aux Pays-Bas.

Le transporteur ABM Altonaer Jugendarbeit e.V. a acquis le navire et l'a restauré de 1991 à 1996 sur l'ancien chantier naval de Lührs à Hambourg-Tollerort. Il a également restauré une caractéristique clé de ces bateaux de pêche, le vivier d'eau douce, où les prises pourraient être transportées vivantes.

L' association de soutien Altonaer Jugendarbeit e.V. a fait faillite entre-temps, après quoi l'association de soutien Jugend in Arbeit e.V. a repris le projet. Enfin, le , le lancement de la coque a été faite, suivi le , de l'inscription dans le registre des navires sous le numéro SSR 18 251. Le a finalement eu lieu la première sortie. Depuis lors, l' association Freunde des Hochseekutters Landrath Küster exploite le cotre de Finkenwerder, qui appartient depuis 2002 à la Stiftung Hamburg Maritim .

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier