Ouvrir le menu principal
Carte de la lande de Lunebourg.
Vue typique de la lande de Lunebourg.
Pietzmoor près de Schneverdingen.
Vue du Wilseder Berg.

La lande de Lunebourg (en allemand Lüneburger Heide) est une grande région boisée et de landes de l'Allemagne, dans le Nord-Est de la Basse-Saxe, au sein d'un triangle situé entre les villes de Hambourg, Brême et Hanovre.

Sommaire

DescriptionModifier

À son bord nord-ouest on retrouve des marécages importants. Son point culminant est le Wilseder Berg (de) avec 169,2 m.

Outre une multitude de petits ruisseaux, elle est traversée par les rivières suivantes qui font partie :

La lande de Lunebourg joue un rôle important en tant que zone de détente et de loisirs pour les grandes villes de Hambourg, Brême, et Hanovre ; or le tourisme tant régional qu'international est également fondamental pour l'économie de la région. La lande est traversée par un grand chemin pédestre, le Freudenthalweg.

AccèsModifier

Elle est desservie par les autoroutes A7, A27 et A250 de même que par les lignes ferroviaires suivantes :

Villes et communes de la régionModifier

HistoireModifier

C'est dans la lande de Lunebourg, sur la colline de Timeloberg à Wendisch Evern, sous une tente de l'état-major du maréchal britannique Bernard Montgomery que fut signée la « convention de Lunebourg », la capitulation des armées allemandes du Nord-Ouest de l'Allemagne, de Hollande et du Danemark, le .

Après son suicide le , l'armée britannique aurait enterré le corps du chef de la SS Heinrich Himmler dans une tombe anonyme située en un emplacement non divulgué de la lande[1].

CultureModifier

En 1912, une chanson folklorique a vu le jour dans la lande de Lunebourg, Auf der Lüneburger Heide, passée à la postérité depuis.

En 1950, un film y a été tourné, The Wooden Horse de Jack Lee.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le surnom « ligne d’Amérique » date de l'époque (à partir de la fin du XIXe siècle) où de nombreux émigrants venaient des régions de Berlin ou Magdebourg, voire de Prusse-Orientale, et se dirigeaient vers les ports de la mer du Nord en vue d’embarquer pour l'Amérique.

RéférencesModifier

  1. (en) Roger Manvell, Heinrich Fraenkel, Heinrich Himmler : The Sinister Life of the Head of the SS and Gestapo, Skyhorse Publishing, (1re éd. 1965), p. 248.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :