Ouvrir le menu principal

Lamier

genre de plantes
(Redirigé depuis Lamium)

ÉtymologieModifier

Lamier est la francisation de Lamium issu du latin lamia, tiré du même mot grec désignant une créature monstrueuse (Lamia, ogresse dans la mythologie grecque), provenant de laimos, « gorge, gosier ». La corolle bilabiée des lamiers peut évoquer, pour un esprit imaginatif, la gueule ouverte de ces lamies monstrueuses[1].

DescriptionModifier

Ce sont des plantes à tige de section carrée, à feuilles simples généralement dentées (quand il n'y a pas les fleurs on peut la confondre avec l'ortie), à fleurs en verticilles. Les inflorescences sont des verticilles, rapprochés au sommet de la tige. Les sépales forment un calice en forme de tube se terminant par 5 dents égales, les pétales forment eux une corolle à deux lèvres, la supérieure en forme de casque, masquant les étamines, à 3 lobes, le médian élargi, bilobé et les 2 latéraux très petits, en forme de dents. Les akènes sont tronqués au sommet[2]. On en rencontre une quarantaine d'espèces en Europe, Afrique du Nord et Asie.

UtilisationsModifier

Les lamiers (Lamier pourpre, ortie blanche…) ont de nombreuses utilisations alimentaires, médicinales et des usages ludiques.

Liste d'espècesModifier

Selon Kew Garden World Checklist (31 Jan 2011)[3] :

PrédateursModifier

Les papillons de nuit (hétérocères) suivants (classés par famille) se nourrissent de lamier :

Notes et référencesModifier

  1. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolite, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 76.
  2. Anne-Lise Enderlin Segret, « À propos de la ballote : Ballota nigra L. », thèse en Sciences pharmaceutiques, 1996, p. 16
  3. Kew Garden « World Checklist », consulté le 31 Jan 2011

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier