Lac de Saint-Fargeau

Le Lac de Saint-Fargeau est un parc de loisirs du 20e arrondissement de Paris aujourd'hui disparu.

Localisation

modifier

Le lac de Saint-Fargeau comprenait un bâtiment, restaurant, salon, salle de danse, qui s’étendait du 298 au 320 rue de Belleville, devant un petit parc autour d’un lac artificiel. Il était situé à une altitude de 115 mètres, un des points les plus élevés de la capitale.

Histoire

modifier
 
Le Lac Saint-Fargeau, rue de Belleville.

L’acquéreur d’un terrain situé au nord-est de l’ancien parc Saint-Fargeau dans la commune de Belleville crée un plan d’eau entourant une île artificielle dans une ancienne carrière de sable et ouvre en 1859 un restaurant, guinguette, peu avant l'annexion de Belleville à Paris en 1860.

Le propriétaire obtient de la compagnie générale des omnibus que le terminus de la ligne M au départ des Arts-et-Métiers soit le lac de Saint-Fargeau.

Cet établissement très fréquenté comptait parmi ses habitués des écrivains et des hommes politiques tels que George Sand, Alexandre Dumas, Pierre-Joseph Proudhon, Louis Blanc et Léon Gambetta[1].

La guinguette ferme en 1914 mais le lac figure encore sur un plan de Paris de 1926.

Un ensemble d'immeubles HBM est construit sur ce terrain vers 1930 ainsi qu’une sous-station d’alimentation électrique de la ligne 11 du métro.

Annexes

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Références

modifier
  1. Anne-Marie Dubois, guide du promeneur dans le 20ème arrondissement, Paris, Parigramme, , 180 p. (ISBN 2 84096 002 8), p. 35.