Lac d'Allos

lac situé dans le parc national du Mercantour

Lac d'Allos
Image illustrative de l’article Lac d'Allos
Administration
Pays FranceVoir et modifier les données sur Wikidata
Subdivision Alpes-MaritimesVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Coordonnées 44° 14′ 00″ nord, 6° 42′ 30″ est
Type Naturel - Glaciaire
Montagne Massif du PelatVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie 43 ha
Longueur 950 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Largeur 640 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Altitude 2 230 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Lac d'Allos
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Lac d'Allos

Le lac d'Allos est un lac perché à 2 230m d'altitude dans le parc national du Mercantour, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Dominé par le mont Pelat (3 052 mètres), il est le plus grand lac naturel d'altitude en Europe. Il s'étend sur 43 ha actuellement et a une profondeur atteignant 50 m. Sa longueur est de 950 m et sa largeur de 640 m. En 1957 [1]sa superficie mesurée était de 55 ha, son volume de 14 millions de m^3 et sa profondeur moyenne calculée de 25.5 m environ . Au XIIe siècle, il est appelé Levedone[2].

Le lac d'Allos en automne, photographie prise par https://exploreapertedevue.com/

Lac d'origine glaciaire, il abrite une importante population de truites et d'ombles chevaliers, qui a été pêchée au filet jusqu'à la création du parc du Mercantour en 1979. Ses eaux sont évacuées par un passage souterrain naturel, qui aboutit à la source du Chadoulin, dont les eaux rejoignent celles du Verdon[3].

Accès : une heure de marche aller-retour à partir du parking du plateau de Laus, après les hameaux de Villard et la forêt de Cluite, sur la commune d'Allos - Dénivelé 200 mètres, parcours facile. Il faut ensuite compter 1 h pour faire le tour du lac.

Sur les bords du lac a été édifiée une chapelle consacrée à la Vierge Marie invoquée sous le vocable de Notre-Dame des Monts[4]. Sur la chapelle on peut voir un cadran solaire daté de 1757 et portant la légende « Dieu seul est éternel ; déjà loin de toi ».

Un refuge bar-restaurant a été aménagé à proximité du lac d'Allos[5].

Sur les autres projets Wikimedia :

Chapelle Notre-Dame des Monts.
Vue à partir du sommet du mont Pelat sur le lac d'Allos.

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

NotesModifier

  1. « MONOGRAPHIE HYDROLOGIQUE DU VERDON », Nu SPÉCIAL B/1958,‎ (lire en ligne)
  2. Daniel Thiery, « Allos », Aux origines des églises et chapelles rurales des Alpes-de-Haute-Provence, publié le 12 décembre 2010, mis à jour le 15 décembre 2010, consulté le 25 juin 2012
  3. Jean-Paul Clébert et Jean-Pierre Rouyer, La Durance, Privat, Toulouse, 1991, dans la collection Rivières et vallées de France, (ISBN 2-7089-9503-0), p 39
  4. Notre-Dame-des-Monts, Observatoire du patrimoine religieux
  5. Refuge bar-restaurant du lac d’Allos
  6. Au pied du mur, Éditions Eyrolles, Centre européen de formation P.A.R.T.I.R. (Patrimoine Architectural et Rural - Techniques d'Identification et de Restauration)
  7. « Centre européen de formation PARTIR (Patrimoine Architectural Rural, Techniques d'Identification et de Restauration) » - École d'architecture de Paris la Villette. Les stages proposés par le Centre Européen de Formation P.A.R.T.I.R, à travers ses antennes régionales destinée prioritairement aux étudiants de 4e et 5e années des écoles d'architecture françaises et européennes et aux jeunes diplômés.