Ouvrir le menu principal

Lac Daumesnil

lac du bois de Vincennes, Paris, France

Lac Daumesnil
Image illustrative de l’article Lac Daumesnil
Vue sur le lac Daumesnil et le temple romantique de l'île de Reuilly.
Administration
Pays Drapeau de la France France (bois de Vincennes, Paris)
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 50″ nord, 2° 24′ 56″ est
Type Lac artificiel
Superficie 12 ha
Longueur 800 m
Largeur 250 m
Profondeur Au plus profond 1,80 m
Hydrographie
Alimentation Seine (par pompage et après passage dans le lac de Gravelle)
Émissaire(s) ?
Îles
Nombre d’îles 2
Île(s) principale(s) Île de Reuilly, île de Bercy

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lac Daumesnil

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Lac Daumesnil

Géolocalisation sur la carte : bois de Vincennes

(Voir situation sur carte : bois de Vincennes)
Lac Daumesnil

Le lac Daumesnil est un lac artificiel situé dans le bois de Vincennes dans le 12e arrondissement à l'est de Paris, en France.

Le lac Daumesnil appartient administrativement au quartier du Bel-Air (ou 45e quartier administratif) de l’arrondissement de Reuilly (ou 12e arrondissement) de Paris (région Île-de-France).

GéographieModifier

CaractéristiquesModifier

 
Panneau de la promenade Maurice-Boitel.

Le lac Daumesnil est situé au sud-ouest du bois de Vincennes. Il présente une superficie d'eau de 12 hectares et possède deux îles distinctes, l'île de Reuilly et l'île de Bercy, reliées par des ponts. L'île de Reuilly arbore une grotte et une cascade artificielles avec une rotonde romantique dues à l'architecte Gabriel Davioud[1].

Tout autour du lac, un chemin portant, depuis le 5 mars 2014[2], le nom de « promenade Maurice-Boitel », permet aux piétons de parcourir les bords du plan d'eau. Il est fréquenté par de nombreux joggeurs.

HydrographieModifier

Le lac Daumesnil fait partie du réseau hydraulique du bois de Vincennes. De 1866 à 1974, c'est l'eau de la Marne qui l'alimente, à travers le réservoir de 28 000 m3 que constitue le lac de Gravelle qui est le lac le plus élevé des quatre présents dans le bois et était alimenté par la station de pompage hydraulique de Saint-Maur-des-Fossés située 40 mètres plus bas[3]. L'émissaire du lac de Gravelle vers le lac Daumesnil est le ruisseau de Gravelle, long de 6,7 km[4], ponctué de plusieurs cascatelles artificielles et de petits plans d'eau. Depuis 1974, à la suite de l'ouverture de l'autoroute A4 qui condamna la station sur la Marne, l'eau du système hydraulique du bois est pompée dans la Seine par l'usine du pont d'Austerlitz, puis ramenée au lac de Gravelle[1].

HistoireModifier

Creusé sous le Second empire, le lac Daumesnil, qui porte le nom du général homonyme Pierre Daumesnil, comporte deux îles, l'île de Bercy et l'île de Reuilly. Près des berges du lac se trouvent la pagode de Vincennes et le temple bouddhiste tibétain de Kagyu-Dzong.

Vers 1865[réf. nécessaire], la promenade publique du bois de Vincennes s'accrut du parc de Charenton, détaché de la commune voisine de Charenton-le-Pont et qui vint rattacher le bois à la ville de Paris. Dans le cadre de la rénovation de Paris et du Bois de Vincennes par le baron Haussmann, c'est dans cette partie que fut creusé ce plan d'eau de 12 hectares.

Le canotage avec des barques a commencé en 1904[réf. nécessaire] et les barques à rames[5], toujours à la disposition du public, peuvent être louées en dehors de la période hivernale dans un cabanon à l'extrémité occidentale du lac (la plus proche de Paris).

Anne Hidalgo, maire de Paris, a envisagé au début de son mandat de transformer une partie du lac Daumesnil en baignade publique et avait fait réaliser des projets par des architectes et des ingénieurs. En raison des problèmes liés à l'écologie et à l'hygiène, qui se sont avérés insolubles, elle a préféré renoncer à ce projet très coûteux[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. a et b [PDF] « Le lac Daumesnil », document de la ville de Paris, www.paris.fr.
  2. « Inauguration de la promenade Maurice-Boitel à Paris », sur blog.mauriceboitel.com, (consulté le 16 mars 2014).
  3. Revue des eaux et forêts, Éditions Berger-Levrault, 1903, vol. 42, p. 578.
  4. « Ruisseau de Gravelle », sur le site du Sandre.
  5. Le bois de Vincennes, location de barques, www.vincennes-tourisme.fr.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier