Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lac Édouard (homonymie).

Lac Édouard
Image illustrative de l’article Lac Édouard
Le lac Édouard, à la frontière entre l'Ouganda et la République démocratique du Congo.
Administration
Pays Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
fais partie de Grands Lacs
Géographie
Coordonnées 0° 20′ sud, 29° 36′ est
Superficie 2 150 km2
Longueur 77 km
Largeur 40 km
Altitude 912 m
Profondeur 117 m
Volume 39,5 km3
Hydrographie
Bassin versant 12 096 km2
Alimentation Nyamugasani, Ishasha,
Rutshuru, et Rwindi
Triutaires Canal de Kazinga et Rutshuru
Émissaire(s) Semliki

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

(Voir situation sur carte : République démocratique du Congo)
Lac Édouard

Géolocalisation sur la carte : Ouganda

(Voir situation sur carte : Ouganda)
Lac Édouard

Le lac Édouard est un des Grand Lacs d'Afrique. Il se trouve dans la Vallée du grand rift, sur la frontière entre la République démocratique du Congo qui possède 71 % de la surface et l'Ouganda 29 %[1].

GéographieModifier

 
Vue du lac Edward

Sa rive nord se trouve à quelques kilomètres au sud de l'équateur. Le premier Européen à découvrir le lac fut Henry Morton Stanley en 1888. Il le nomma en l'honneur du Prince de Galles Édouard. Le lac fut par la suite nommé lac Idi Amin ou lac Idi Amin Dada d'après le nom du dictateur ougandais Idi Amin Dada. Il a repris depuis son nom de Lac Édouard. Ses autres noms sont Albert-Edouard et Louta N'zighé.

Le lac Édouard est alimenté par les rivières Nyamugasani, Ishasha, Rutshuru, et Rwindi. Il se vide par le nord via la rivière Semliki, dans le Lac Albert. Il est aussi relié par le canal de Kazinga au Lac George par le nord-est. Il est situé à 920 mètres d'altitude, et d'une taille de 77 kilomètres sur 40, pour une surface totale de 2150 km² (le 15e du continent par la taille).

ÉconomieModifier

Les riverains du lac Édouard s'inquiètent du projet d'exploration lancé par le pétrolier britannique Soco dans cette étendue d'eau de 2 150 km², partie intégrante du Parc national des Virunga. D'autres y voient une promesse d'emplois alors que le lac, surexploité depuis les années 1980, livre des pêches de plus en plus pauvres.

ÉcologieModifier

Le lac Édouard abrite de nombreuses espèces de poissons, dont le Bagrus docmac, le Sarothelodon niloticus, le Sarothelodon leucostictus, le Haplochromis spp., le Hemihaplochromis multicolur, et le Schutzia eduardiana. La pêche est une activité importante pour les populations locales. La faune vivant sur les berges du lac — incluant des chimpanzés, des éléphants, des crocodiles, et des lions — est en principe [2] protégée dans le parc national des Virunga au Congo et le parc national Reine Elizabeth en Ouganda. La zone du lac héberge aussi de nombreuses espèces d'oiseaux résidents ou migrateurs.

BibliographieModifier

  • J. Lebrun, La végétation de la plaine alluviale au sud du lac Edouard, Coll. Exploration du Parc national Albert (Mission J. Lebrun 1937-1938), Fasc. 1, Bruxelles, Institut des parcs nationaux du Congo Belge, 1947.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier