Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Label.
Label Rouge
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de la marque.
Description de cette image, également commentée ci-après
garantie qualité supérieure
Type marque de certification collective
Pays d'origine France
Propriétaire(s) actuel(s) Union européenne
Ancien(s) propriétaire(s) État français
Site officiel https://www.labelrouge.fr/

Label rouge est une marque commerciale de l'Union européenne classifiée en France comme label de qualité (redéfini dans la loi no 2006-11 du 5 janvier 2006 d'orientation agricole[1]). Cette marque de certification collective a sa raison d'être dans une volonté d'identification de transformations agroalimentaires dont les conditions de production et de transformation se situent à un niveau plus élevé que celles rencontrées habituellement.

Création en 1960Modifier

 
Élevage semi-industriel de poulets fournissant les transformateurs de la filière Volailles des Landes. Elle a été la première filière agroalimentaire à utiliser le signe Label Rouge, en 1965.

Le signe Label Rouge est créé en 1960 par la loi d'orientation agricole pour défendre l'activité économique des exploitants agricoles et les entreprises de transformation et développer les produits agroalimentaires orientés sur une qualité niveau de qualité supérieur par rapport aux autres produits similaires. Il résulte d'initiatives d’aviculteurs soucieux de développer un nouveau type d'élevage prenant en compte le rendement, une certaine tradition et apportant une garantie de qualité spécifique au consommateur. La persévérance du Syndicat de Défense du Poulet Jaune des Landes (sous la présidence d'Albert Falkenberg) permet d'obtenir d'Edgard Pisani une homologation le suivi de l’arrêté du créant la Commission supérieure de la qualité des produits agricoles et alimentaires[2]. En 1965, les premières productions/transformations du secteur agroalimentaire ayant utilisé cette identification étaient issues de filières volaille qui adoptèrent les intitulés Label Rouge Volailles des Landes et Poulet Jaune Fermier Élevé en Liberté.

Le décret du 13 janvier 1965 fixe le cadre d’homologation de ce label[3].

Ce signe s’est ensuite développé pour d’autres transformations agroalimentaires, comme le jambon cuit[4], les farines[5] ou encore le saumon fumé[6].

Il est également utilisé pour des produits agricoles non alimentaires et non transformés tels que des gazons de haute qualité en 1986 [7],[8], des sapins de noël et des fleurs telles que les dahlias, les geraniums et les roses délivré par l'association "Excellence végétale".

Label Rouge, signe officiel sous contrôle de l'INAOModifier

Selon le Code Rural, « Le signe Label Rouge atteste d'un niveau de qualité supérieur aux produits similaires commercialisés usuellement »( Article L.641-1 du code rural [9]).


L’État français, par le biais de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO), attribue ce signe à un organisme appelé Organisme de défense et de gestion (ODG) représentant une ou des filières. À toutes les étapes de la production et de la transformation, le produit sous signe Label Rouge doit répondre aux exigences définies dans un cahier des charges établi par l'Organisme de Défense et de Gestion, homologué par l’INAO. la qualité supérieure repose sur des conditions de production, qui se distinguent des conditions de production des produits similaires, sur l’image du produit au regard de ses conditions de production, sur les éléments de présentation ou de service.

Le suivi des cahiers des charges par les opérateurs est contrôlé régulièrement tout au long de la production ou de la transformation par des organismes certificateurs. Des tests organoleptiques sont réalisés régulièrement pour maintenir la qualité gustative du produit. Cette qualité doit être toujours supérieure à celle des produits courants de même nature[10].

Un Label en progressionModifier

Ce signe certifie les fabrications de 6 000 entreprises de l'industrie agroalimentaire transformant les productions de 45 000 exploitations agricoles. En 2018, 429 produits français bénéficient du Label Rouge (dont 314 concernent les filières volaille, viande et charcuterie) ce qui représente un chiffre d’affaires de plus de 1,4 Mds € (0,7 pour les volailles, les œufs et le foie gras ; 0,52 pour les viandes et charcuteries ; 0,1 pour les produits de la mer…)[11].


Le rapport publié chaque année par l'INAO confirme que le Label Rouge a le vent en poupe[12]. Par exemple, le volume et le chiffre d'affaires des fruits et légumes Label Rouge commercialisés a augmenté respectivement de 28 et 42 % et représente, en 2015, plus de 7 % des volumes commercialisés des fruits et légumes sous SIQO (LR, IGP, STG). Le volume commercialisé de « Farine pour pain de tradition française » Label Rouge a progressé de 26 %, en un an, celle-ci était de 10 % l'an passé[5].

Notes et référencesModifier

  1. Journal officiel de la République française, 2006-01-06, p. 1-40.
  2. Article. Titre : Le poulet jaune des Landes fête ses 40 ans de label rouge ! Pagination: 6-7. Dans la revue : Filières avicoles, 673, 2005.
  3. Décret n°65-45 du 13 janvier 1965 relatif aux labels agricoles et à leur homologation, JORF du 19 janvier 1965 page 497
  4. « Jambon cuit supérieur Label Rouge - PAQ - Produits Alimentaires de Qualité - Organisme de Défense et de Gestion Label Rouge & IGP », PAQ,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2017).
  5. a et b « Farines pour pain de tradition Label Rouge - PAQ - Produits Alimentaires de Qualité - Organisme de Défense et de Gestion Label Rouge & IGP », PAQ,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2017).
  6. « Saumon fumé Label Rouge - PAQ - Produits Alimentaires de Qualité - Organisme de Défense et de Gestion Label Rouge & IGP », PAQ,‎ , p. 1 (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2017).
  7. Texte officiel de création du Label rouge Gazon [1].
  8. site de Progazon.
  9. [2]
  10. Chapitre 2-1-3 du Guide du Demandeur d'un Label rouge, Version no 3 du 2 juin 2010, Institut National de L’Origine et de la Qualité (INAO), Montreuil-sous-Bois, France. Disponible sur le site www.inao.gouv.fr
  11. Jean-Louis Joseph et Dominique Marmier, Les signes officiels de qualité et d'origine des produits alimentaires (SIQO), Avis du Conseil économique, social et environnemental section de l'agriculture, de la pêche et de l'alimentation, 26 juin 2018, NOR  : CESL1100018X
  12. Actimage, « Informations économiques », sur INAO (consulté le 10 mars 2017).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier