Ouvrir le menu principal

La moutarde me monte au nez

film sorti en 1974
La moutarde me monte au nez
Réalisation Claude Zidi
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Durée 90 min
Sortie 1974

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La moutarde me monte au nez est un film français de 1974 réalisé par Claude Zidi.

SynopsisModifier

Pierre Durois, brave professeur de mathématiques dans un lycée de jeunes filles à Aix-en-Provence est également le fils (et parfois le nègre) du maire de la ville, le chirurgien Hubert Durois, et l'ami (et parfois le nègre) de Patrick le photographe d'un journal à scandales que dirige Albert Renaudin, le concurrent d'Hubert Durois au poste de maire.

Un jour, ses élèves, pour lui faire une blague, échangent le contenu de trois dossiers contenant des copies à corriger, un discours de son père et un article pour Patrick sur l'actrice Jackie Logan. Tout s'en trouve chamboulé et Pierre arrive tant bien que mal à rétablir la situation. Pourtant, au moment de récupérer les copies qu'il avait données par erreur à Patrick, Pierre se retrouve sur le tournage du film de Jackie, puis par un concours de circonstances finalement chez elle où il passe la nuit.

Le lendemain, la presse à scandale fait ses gros titres de cet événement au grand désarroi de Hubert Durois (car cela constitue un camouflet dans le cadre de sa campagne contre Renaudin) et de Danièle, la fiancée de Pierre...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Les séquences où le professeur Pierre Durois enseigne au collège Bernadette ont été tournées au collège Mignet et au lycée du Sacré Cœur à Aix-en-Provence.

Le personnage d'Harry Welsinger, dont Jackie Logan est la maîtresse, parodie le politologue et diplomate américain Henry Kissinger.

Le film semble[évasif] faire de nombreux clins d'œil au film L'Ange bleu[réf. nécessaire].

Pendant un de ses cours, Pierre appelle une certaine Mademoiselle Fechner au tableau. Il s'agit d'un clin d'œil au producteur du film Christian Fechner.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier