La mafia tue seulement en été

film sorti en 2013
La mafia tue seulement en été

Titre original La mafia uccide solo d'estate
Réalisation Pierfrancesco Diliberto (« Pif »)
Scénario Pif
Michele Astori
Marco Martani
Acteurs principaux
Sociétés de production Wildside (it), Rai Cinema
Pays de production Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie dramatique
Durée 90
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La mafia tue seulement en été (La mafia uccide solo d'estate) est un film de 2013 réalisé et interprété par Pierfrancesco Diliberto, plus connu sous le nom de « Pif ». Il est sorti en Italie en 2013 et en France en 2014.

Il s'agit d'une comédie dramatique qui, au travers des souvenirs d'enfance du personnage principal, reconstruit, sur un mode souvent ironique et paradoxal, une tranche sanglante de l'activité criminelle de la Cosa nostra à Palerme des années 1980 au début des années 1990.

Le film a participé au Festival du film de Turin, où il a obtenu le prix du public comme meilleur film. Au Festival du film italien d'Annecy, il a emporté le Grand prix de la fiction. Le président du Sénat italien, Pietro Grasso, a qualifié ce film de « meilleure œuvre cinématographique sur la mafia qu'il ait jamais vue »[1].

Il a été adapté à la télévision sous le même titre La mafia uccide solo d'estate (it) sous la forme d'une série télévisée réalisée par Luca Ribuoli (it) et diffusée à partir de 2016 sur Rai 1.

SynopsisModifier

Le film raconte de façon tragicomique la vie d'Arturo, qui depuis ses plus jeunes années, croise la route de la mafia. C'est un enfant particulièrement sensible aux bizarreries qu'il voit survenir tous les jours dans sa ville. Il subit le destin de tous les jeunes journalistes et militants qui ont affronté la vérité en face et qui, trop souvent, deviennent des victimes de la mafia (it).

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

ProductionModifier

L'histoire prend sa source dans l'expérience personnelle et de citoyen de Pif[2] et de nombreux autres palermitains qui, comme lui, ont vécu pendant des années une ville partagée entre la normalité du quotidien et la violence des actes mafieux. L'idée du film a germé chez le scénariste Marco Martani qui, en [3], après avoir vu le numéro de l'émission Il Testimone (it) consacrée à la mafia[4], décide de contacter l'auteur pour savoir s'il a des idées et des éléments à utiliser au cinéme. Pif, qui est auteur et animateur de l'émission Il Testimone (it), et qui a commencé sa carrière en tant qu'aide-réalisateur de Franco Zeffirelli en 1998 puis de Marco Tullio Giordana dans Les Cent pas en 2000, cueille l'occasion au vol et propose une idée qu'il développait depuis environ 4 ans.

DistinctionsModifier

Autour du filmModifier

  • Le nom du film ressemble au titre du livre La mafia uccide d'estate d'Angelino Alfano publié par Mondadori, ce qui est une coïncidence[5].
  • Dans une scène du film, le chef mafieux Bagarella est absorbé à découper une photographie d'Ivana Spagna dans un journal des années 1980 tandis qu'il entonne une version personnelle de Easy Lady (en). La scène fait allusion à un fait réel appris en 1996 : le chef en question était tellement amoureux de la chanteuse qu'il songeait à la faire enlever.

Notes et référencesModifier

  1. (it) Attilio Bolzoni, « Grasso e il film di Pif: "Ecco la mia Palermo quando la mafia era tabù" », la Repubblica
  2. (it) Interview de Pif réalisée par Carol Proto, « comingsoon.it »
  3. (it) Interview de Pif réalisée par Marco Spagnoli, « primissima.it »
  4. (it) Numéro sur la mafia de Il Testimone sur « ondemand.mtv.it »
  5. (it) Pierfrancesco Diliberto in arte Pif - parte 1, Bruna Masi Sicilia Week.

Liens externesModifier