Collection Philippi

collection privée de couvre-chefs
(Redirigé depuis La collection Philippi)

Dieter Philippi avec sa première pièce de collection, une barrette de cardinal en soie rouge moiré

La Collection Philippi est le plus grand recueil de couvre-chefs portés par les représentants et dignitaires de différentes religions et croyances. C'est une collection privée installée à Kirkel, en Sarre (Allemagne).

La collectionModifier

 
Quelques pièces de la collection Philippi
 
Cordon pectoral doré – porté dans l’église catholique romaine par le pape

La collection Philippi est une collection privée rassemblée par l'entrepreneur allemand Dieter Philippi.

La partie centrale de la collection comporte plus de 500 couvre-chefs de religions et croyances telles que le christianisme, l'islam, le judaïsme, le caodaïsme, le shintoïsme, le bouddhisme, le sikhisme, les églises libres, le soufisme, l'lenabaptisme.

On y trouve également plus d´une centaine de pièces liturgiques et sacerdotales comme des chaussures et des gants pontificaux, le pallium, des croix pectorales, des bagues d'évêques, de la porcelaine du service pontifical, des ceintures de soutane et un foulard de cardinal.

De plus, 52 cordons pectoraux, en partie sertis de riche passementerie et servant d´attache aux croix pectorales, complètent la collection. Dans l’église catholique romaine, le pape, les cardinaux, les évêques et les abbés portent leur croix pectorale fixée par un cordon pectoral.

LieuModifier

Même si la collection n´est pas présentée au public en ce moment[Quand ?], elle peut se visiter visiter à Kirkel, en Sarre, sur demande téléphonique préalable.

Motif et conceptionModifier

Initialement, le couvre-chef avait une fonction protectrice. Au fil du des temps une fonction de distinction vint s´y ajouter: le couvre-chef déterminait le rang, le métier, l´appartenance de son porteur. Finalement, il lui fut attribué une fonction décorative.

Les couvre-chefs religieux forment un petit groupe au sein du monde des chapeaux. Étant portés par de différents représentants, ils permettent aux connaisseurs de reconnaître l´appartenance et le rang du porteur. De plus, ils contribuent à l´apparat du vêtement quand ils sont confectionnés en tissus de qualité exceptionnelle et en métaux précieux ou sertis de pierres précieuses. De nos jours, leur fonction protectrice est plutôt secondaire.

ExpositionsModifier

  • à  : Une petite partie de la collection est exposée au Musée allemand d'hygiène à Dresde sous le thème Kraftwerk Religion.
  • Mars à  : Caisse d’épargne Sarrebruck
  • au  : Alles Kopfsache - Hut, Helm, Tuch & Co., LWL- Industriemuseum Henrichtsütte, Hattingen

Notes et référencesModifier

  • (de) Dieter Philippi, Sammlung Philippi – Kopfbedeckungen in Glaube, Religion und Spiritualität, St. Benno Verlag, Leipzig, , 1re éd., 711 p. (ISBN 978-3-7462-2800-6)
  • (de) Alexander Smoltczyk, Vatikanistan : eine Entdeckungsreise durch den kleinsten Staat der Welt, Wilhelm Heyne Verlag, München, , 2e éd., 351 p. (ISBN 978-3-453-15434-6) p. 92

GalerieModifier

Liens externesModifier