Ouvrir le menu principal

La Tendre Indifférence du monde

film sorti en 2018 et réalisé par Adilkhan Yerzhanov
La Tendre Indifférence du monde
Titre original Laskovoe bezrazlichie mira
Réalisation Adilkhan Yerzhanov
Scénario Roelof Jan Minneboo, Adilkhan Yerzhanov
Pays d’origine Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan, Drapeau de la France France
Genre dramatique
Durée 99 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Tendre Indifférence du monde (Laskovoe bezrazlichie mira) est un film dramatique kazakho-français réalisé par Adilkhan Yerzhanov et sorti en 2018[1]. Il est sélectionné dans la catégorie Un certain regard au festival de Cannes 2018. Le titre de ce film est tiré d'une phrase de L'Étranger d'Albert Camus[2].

SynopsisModifier

Dans un village du Kazakhstan, vivent une jeune femme cultivée, Saltanat, et un jeune homme, Kuandyk, qui en est secrètement amoureux. Ils semblent heureux mais le père de Saltanat se suicide en laissant de grosses dettes à sa famille. Saltanat doit partir en ville rencontrer un oncle pour qu'il aide sa famille. Kuandyk décide de l'accompagner. Quand elle comprend que l'oncle veut, en quelque sorte, la vendre à un de ses amis, elle s'enfuit rejoindre Kuandyk. Ce dernier trouve du travail dans l'entreprise d'Aman et peut louer une misérable chambre qu'il partage avec son amie. La mère de Saltanat qui ne peut pas payer les dettes est envoyée en prison. Pour tenter de l'en faire sortir, elle retourne voir son oncle et accepte son marché.

L'homme avec qui elle a accepté de vivre lui révèle qu'il est déjà marié et ne peut donc pas l'épouser. Son oncle la propose donc à un autre de ses amis. Pendant ce temps, Kuandyk, accusé d'avoir incendié un hangar, trahit son employeur devenu ami pour éviter la prison. Il accepte de travailler pour le compte du principal marchand de primeur qui, entouré d'hommes de main, élimine toute concurrence.

Prenant conscience qu'il est entré dans une sorte de mafia, il va chez l'oncle, accompagné de Saltanat, récupérer son passeport qui lui a été confisqué. Au cours de cette expédition, il tue un policier qui les a surpris puis l'oncle et ses amis. Les deux jeunes gens s'enfuient et tentent de quitter le pays. Plus tard, des policiers trouvent sous un arbre deux cadavres qu'ils regardent avec indifférence.

Fiche techniqueModifier

  • Titre original : Laskovoe bezrazlichie mira
  • Titre français : La Tendre Indifférence du monde
  • Titre anglais ou international : The Gentle Indifference of the Word
  • Réalisation : Adilkhan Yerzhanov
  • Scénario : Adilkhan Yerzhanov, Roelof-Jan Minneboo
  • Décors : Yermek Utegenov

DistributionModifier

ProductionModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

  • Festival international de films de Sakhaline 2018 : Meilleur acteur pour Kuandyk Dyussembaev[3]
  • Festival GoEast 2019 : prix du meilleur réalisateur et prix Fipresci du meilleur film[4].

Nominations et sélectionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Guillemete Odicino, « La tendre indifférence du monde », Télérama, no 3589,‎ , p. 49
  2. Véronique Cauhapé, « Cannes 2018 : « La Tendre Indifférence du monde », l’éternité des amants », sur lemonde.fr, (consulté le 14 décembre 2018)
  3. (en) « The results of the film festival are summed up », sur sakhalinfilmfestival.ru, (consulté le 14 décembre 2018)
  4. « goEast 2019 – Winners Announced at Festival of Central and Eastern European Film: Main Prize for ACID // Best Director Goes to THE GENTLE INDIFFERENCE OF THE WORLD », sur filmfestival-goeast.de (consulté le 17 avril 2019)
  5. « LASKOVOE BEZRAZLICHIE MIRA », sur Festival de Cannes 2018 (consulté le 14 décembre 2018)
  6. « The Gentle Indifference of the Word », sur Festival du nouveau cinéma (consulté le 14 décembre 2018)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier