La Semaine du Goût

La semaine du goût
Création 1990
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Organisateur Hopscotch Groupe
Date octobre de chaque année
Site web https://www.legout.com/

« La Semaine du Goût » (initialement « La Journée du Goût ») est une marque déposée[1] et un évènement autour du goût et de la gastronomie, créé en 1990 par les industriels du secteur du sucre.

Il s'agit d'un événement très médiatique[2],[3] dont l'objectif affiché est d'« éduquer les consommateurs, et surtout les enfants, aux goûts ». Des guides et des dépliants y sont notamment distribués dans les écoles afin d'encourager la consommation de sucre, pourtant décrié par les nutritionnistes[2],[4].

Initialement créée en 1990 par les industriels français du secteur du sucre en partenariat avec Jean-Luc Petitrenaud, journaliste culinaire, elle a été rachetée en 2009 par une société événementielle, Le Public Système (devenu le groupe Hopscotch).

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation est partenaire de l'événement.

Adapté en Suisse en 2001, l'événement s'est décliné depuis dans plusieurs pays du monde.

HistoriqueModifier

La Journée du goût est initiée à Paris en par la Collective du Sucre, une organisation interprofessionnelle du secteur du sucre, en partenariat avec Jean-Luc Petitrenaud, chroniqueur gastronomique, animateur de radio et de télévision français[5],[2],[6],[7],[4]. À l'origine, l'objectif est de contrer la mode du « light »[2], qui privilégie une diminution du sucre ou l'utilisation de ses alternatives.

Elle devient La Semaine du Goût en 1994 et s'étend dans toute la France[5]. Elle a été reprise en Suisse en 2001.

Aujourd'hui, celle-ci s'est beaucoup exportée et des festivités ont lieu dans de nombreux pays dans le monde, de façon officielle ou à la suite d'initiatives privées (et notamment par l'Institut de France). Contrairement à la fête de la musique par exemple, il ne s'agit pas d'un évènement coordonné au niveau mondial : si les festivités françaises se déroulent toujours en octobre, en 2011 celles de Belgique ont ainsi été planifiées en novembre et celles de Suisse en septembre.

La première organisation a eu lieu à Fréjus dans le Var (France) en 1989[Passage problématique] lors d'un salon du gourmet, avec la participation de l'académie de cuisine, des artisans-pâtissiers, boulangers, et d'autres professionnels des métiers de bouche, dans un but commercial et éducatif, en collaboration avec des écoles, dont l'école Turcan.

Liens avec l'industrie agroalimentaireModifier

L'événement, initié par l'industrie sucrière, est l'occasion pour plusieurs secteurs de l'industrie agroalimentaire dont celui du sucre, du lait ou de la viande, d'améliorer l'image de leurs produits, grâce notamment à une présence dans les écoles rendue possible grâce un partenariat conclut entre la CEDUS et le ministère de l'Education nationale[8],[6].

En 2004, la Collective du Sucre dépensait chaque année 1 000 000 d'euros dont 400 000 pour la communication à l'occasion de l'événement, assurée par une quinzaine d'attachées de presse[2].

En 2013, un label « Approuvé par les enfants », associé à La Semaine du Goût, est lancé et apposé sur des produits agro-alimentaires de marques telles que Sodebo, Picard ou Andros[9],[10].

En avril 2016, les partenaires de l'événements étaient notamment Lidl, Nespresso, Président, les restaurants Campanile ou encore la Fédération nationale des chasseurs[11],[12],[9]. Le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l'Economie Laitière), Interfel (Interprofession des fruits et légumes frais), Auchan et Nestlé Waters ont également été partenaires[9].

RéférencesModifier

  1. « La semaine du goût 2012 », sur amf.asso.fr
  2. a b c d et e Christophe Labbé et Olivia Recasens, « Comment on nous gave de sucre » (version du 19 septembre 2016 sur l'Internet Archive), sur lepoint.fr,
  3. « Les médias en parlent - La Semaine du Goût® », La Semaine du Goût®,‎ (lire en ligne, consulté le 10 octobre 2018)
  4. a et b « Tout compte fait : Main basse sur la semaine du goût », sur france.tv,
  5. a et b Ulla Majoube, « Semaine du goût: tout ce qu'il faut savoir sur la 26e édition », sur lexpress.fr,
  6. a et b « L'industrie sucrière, organisatrice discrète de la Semaine du goût », sur lemonde.fr,
  7. « Le lobby du sucre conforte sa place à l’école », sur quechoisir.org,
  8. « A l'école, la semaine du goût, c'est la semaine des lobbies », sur lanutrition.fr,
  9. a b et c Nadine Piboule, « La Semaine du goût, une campagne de communication publique ? », sur cpon.infocom-nancy.fr,
  10. « Semaine du goût: comment se forme le goût chez les enfants (et autres questions qu'on se pose)? », sur huffingtonpost.fr,
  11. « Partenaires » (version du 12 avril 2016 sur l'Internet Archive)
  12. « Arrière-cuisines de la "semaine du goût" »,

Liens externesModifier