La Savoie (navire)

La Savoie
Image illustrative de l’article La Savoie (navire)
La Savoie à Aix-les-Bains en juillet 2015.
Type Bateau mouche (1895-1927)
Bateau de croisière (1927-1980)
Habitation (1980-aujourd’hui)
Histoire
Chantier naval Chantier naval à Paris (France)
Mise en service 1895
Statut Habitation à Aix-les-Bains
Caractéristiques techniques
Longueur 33 m
Tonnage 45 t
Propulsion 1 moteur diesel Berliet
Puissance 140 ch
Carrière
Armateur Inconnu (1895-1927)
Compagnie de Navigation du Lac (1927-1966)
René Boniface (1966-19??)
Michel Mainnemard (19??-1980)
Famille Prud’homme (1980-aujourd’hui)
Pavillon Drapeau de la France France
Port d'attache Paris (1895-1927)
Aix-les-Bains (1927-aujourd’hui)
Localisation
Coordonnées 45° 42′ 21″ nord, 5° 53′ 08″ est
Géolocalisation sur la carte : Savoie
(Voir situation sur carte : Savoie)
La Savoie
La Savoie
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
La Savoie
La Savoie

La Savoie est un bateau mouche construit en 1895 à Paris. Transformé en ferry sur le lac du Bourget dans les années 1920, il est retiré du service en 1972 et converti en résidence secondaire à Aix-les-Bains.

HistoireModifier

 
La Savoie (à droite) et L’Almée (à gauche) en .

La Savoie est un bateau mouche construit en 1895 à Paris.

Il est acheté en 1927 par la Compagnie de Navigation du Lac, codirigée par Michel Clappier et Félix Bal. Il est amené sur le lac du Bourget, en Savoie , et utilisé comme bateau de croisière. En 1929, Michel Clappier reprend la société à son nom et Félix Bal créé une société concurrente en 1930, la Société Nouvelle de Navigation - Les cygnes du Lac.

Il reste en service pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1966, il est vendu à René Boniface, puis revendu à Michel Mainnemard quelques années plus tard.

Le , le navire de promenade La Fraidieu sombre à proximité du Château de Ripaille, puis la Sainte-Odile chavire le au large d’Yvoire. Au total, les naufrages de ces deux navires de promenade tuent 31 personnes, 24 dans le premier naufrage et 7 dans le second. Afin d’éviter de nouvelles tragédies, les règles de navigation en eau douce sont renforcées. À la suite de cette nouvelle réglementation, La Savoie doit être retiré du service. Il est désarmé à Aix-les-Bains en 1972.

En 1980, il est acheté par Alain Prud’homme qui le transforme en habitation et l’amarre au Grand Port d’Aix-les-Bains à proximité de L’Almée, utilisé comme siège social de son école de voile, Gwel[1].

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Gwel signifie voile en breton.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Geneviève Frieh-Giraud, La Navigation sur le Lac du Bourget : Des origines à nos jours, GWEL, , 118 p. (ISBN 2-9519241-0-0), p. 82-83  
  • Société d’Art et d’Histoire, Le lac du Bourget : Photographies 1870-1970, Aix-les-Bains, Chirat, , 96 p. (ISBN 2-908214-06-7), p. 43-47  
  • Johannès Pallière, Le Lac du Bourget : Lac majeur de France, Montmélian, La fontaine de Siloé, , 463 p. (ISBN 2-84206-234-5, lire en ligne), p. 344-350