La Reine des bandits

film sorti en 1994
La Reine des bandits
Titre original Bandit Queen
Réalisation Shekhar Kapur
Scénario Ranjit Kapoor
Mala Sen
Acteurs principaux

Seema Biswas
Nirmal Pandey

Sociétés de production Channel 4
Kaleidoscope Entertainment
Kaleidoscope Productions
Pays d’origine Drapeau de l'Inde Inde
Genre Biographique
Drame
Policier
Durée 119 minutes
Sortie 1994

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Reine des bandits (Bandit Queen) est un film dramatique biographique indien, réalisé par Shekhar Kapur, sorti en 1994[1],[2],[3].

SloganModifier

C'était le hors-la-loi le plus redouté de l'Inde. Son nom est Phoolan Devi, la Déesse des Fleurs.

SynopsisModifier

Le 12 février 1983, le hors-la-loi le plus célèbre et le plus redouté de l'Inde se livre à la police. Il s'agit d'une femme, Phoolan Devi (Seema Biswas), surnommée la Reine des Bandits. Née au cœur d'une famille issue de caste inférieure, comment a-t-elle fait, pendant cinq ans pour régner sur le fleuve Chambal et terroriser la caste dirigeante, pour devenir un tel symbole de la révolte et du combat ?

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

Autour du filmModifier

AnecdotesModifier

CritiquesModifier

La Reine des bandits a reçu des critiques plutôt positives. Il obtient un record de 100 % sur Rotten Tomatoes, sur la base de 25 critiques répertoriées[4].

« La mise en scène est sobre, la photographie superbe et les acteurs étonnants de naturel. C'est un portrait pudique et sensible qui touchera. »

— Delphine Jacob, Le Point, 25 juillet 1995[5].

« (...) Le film nous entraîne dans une aventure à feu et à sang où les états d'âme mordent la poussière et où les émotions se perdent dans la souffrance. Un portrait à l'état brut. »

— Florence Mendel, L'Express, 27 juillet 1995[6].

« Le film force le respect. Shekhar Kapur évite le piège du voyeurisme, filme les situations les plus scabreuses avec tact, sans pour autant occulter leur violence. Il nous entraîne dans une Inde qui n'a plus grand-chose à voir avec le tourisme et le cinéma, colonial ou non: un tiers-monde où la misère est moins flagrante qu'un étonnant état de non-droit. Sur ce strict plan informatif, le film est saisissant. »

— Michel Ardan, Les Échos, 27 juillet 1995[7].

« (...) Une interprète très inspirée, une force et une violence étrange dans la mise en scène. Du cinéma épique. »

— Jacques Sicilier, Le Monde, 7 février 1999[8].

DistinctionsModifier

Date Distinction Catégorie Nom Résultat
25 février 1995 Filmfare Awards Meilleur film - critiques La reine des bandits Lauréat
6 août 1996 National Film Awards Meilleur film Lauréat
Meilleure actrice Seema Biswas Lauréat
Meilleurs costumes Dolly Ahluwalia Lauréat
23 février 1997 Filmfare Awards Meilleur réalisateur Shekhar Kapur Lauréat
Meilleur espoir féminin Seema Biswas Lauréat
Meilleure photographie Ashok Mehta Lauréat

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Sources et bibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Samuel Douhaire, « La Reine des bandits. Ciné Cinéma I, 23 h. », sur Libération,
  2. Marie Colmant, « CINEMA. De la légende de la Reine des bandits, Shekhar Kapur tire un film d'aventures atypique, anticastes et féministe. Phoolan Devi, femme indienne, pas indigne. », sur Libération,
  3. Jean Coutances, Jacques Morice, « La reine des bandits », sur Télérama,
  4. (en)« Bandit Queen (1995) », sur Rotten Tomatoes
  5. Delphine Jacob, « La reine des bandits », sur Le Point,
  6. Florence Mendel, « Cinéma - La Reine des bandits », sur L'Express,
  7. Michel Ardan, « La vengeresse angélique », sur Les Échos,
  8. Jacques Sicilier, « La Reine des bandits », sur Le Monde,

Liens externesModifier