Partition de La Ravachole, publiée en 1894 dans le dossier « Le péril Anarchiste » du supplément littéraire du Figaro.

La Ravachole est un chant anarchiste attribué à Sébastien Faure qui l’aurait écrit en 1893. La chanson a été publiée pour la première fois dans l'Almanach du Père Peinard en 1894. Son nom fait référence à l’anarchiste François Ravachol qui avait réalisé des attentats à la bombe aux domiciles de magistrats responsables de la condamnation d'anarchistes (d’où les références à la dynamite et à l’explosion dans la chanson).

MusiqueModifier

Musicalement La Ravachole se chante sur l’air de La Carmagnole, un chant de la Révolution française. Les partitions de la Ravachole indiquent cependant « Air de La Carmagnole et du Ça ira »[1]. Le refrain de La Ravachole reprend d’ailleurs quasiment le même refrain que La Carmagnole, en y modifiant certains éléments afin de donner un aspect « anarchiste » aux paroles. Il y est fait référence aux explosions et à la dynamite, éléments typiques des attentats anarchistes de la fin du XIXe siècle, d'ailleurs utilisés par Ravachol lui-même.

Mélodie de la Carmagnole, telle qu'imprimée en 1794[2] :

 

Notes et référencesModifier

  1. « Le Figaro. Supplément littéraire du dimanche », sur Gallica, (consulté le 3 avril 2016)
  2. Source : La Carmagnole disponible sur Gallica

Sur les autres projets Wikimedia :