Ouvrir le menu principal

La Neuville-du-Bosc

commune française du département de l'Eure
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuville.

La Neuville-du-Bosc
La Neuville-du-Bosc
La mairie.
Blason de La Neuville-du-Bosc
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Brionne
Intercommunalité Communauté de communes rurales du Canton de Brionne
Maire
Mandat
Bernard Forcher
2014-2020
Code postal 27890
Code commune 27432
Démographie
Gentilé Neuvillois
Population
municipale
651 hab. (2016 en augmentation de 15,84 % par rapport à 2011)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 38″ nord, 0° 48′ 49″ est
Altitude Min. 69 m
Max. 152 m
Superficie 14,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
La Neuville-du-Bosc

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
La Neuville-du-Bosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Neuville-du-Bosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Neuville-du-Bosc

La Neuville-du-Bosc est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

La Neuville-du-Bosc est une commune du Centre-Ouest du département de l'Eure en Normandie. Elle est située à l'ouest du plateau du Neubourg, une région naturelle caractérisée par son paysage en openfield[1]. Ainsi, le territoire de la commune présente, en son centre, un paysage très ouvert composé de grandes étendues dédiées à la culture. Toutefois, la proximité de deux vallées sèches très largement boisées au nord et au sud et de la vallée du Bec à l'ouest, cloisonnent ce territoire d'un important cadre végétal. À vol d'oiseau, le bourg est à 7 km à l'est de Brionne[2], à 19 km au nord-est de Bernay[3], à 31 km au nord-ouest d'Évreux[4] et à 34 km au sud-ouest de Rouen[5].

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous la forme Novam Villam en 1045[7].

HistoireModifier

Citée en 1050 dans une charte du comte de Brionne. Les limites de la paroisse furent fixées en 1281 par l’évêque d'Évreux.

En 1973, l'école de la Neuville, un internat dont la pédagogie s'inspire du mouvement de la pédagogie institutionnelle (Anton Makarenko, A. S. Neill, Célestin Freinet, Fernand Deligny, Fernand Oury et Aída Vásquez) est ouverte dans la commune. Fondée par Fabienne d'Ortoli, Michel Amram et Pascal Lemaître, cette école demeure dans la commune jusqu'en 1982, année durant laquelle elle est transférée à Chalmaison en Seine-et-Marne, au château de Tachy[8].

Politique et administrationModifier

La mairie a été tenue de 1855 jusqu'à la fin des années 1980 par des membres de la famille Conard[9].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1855   Jean-Baptiste Avisse    
1870 1911 Manasses Conard    
1911 1936 Raoul Conard    
1936   Christian Conard    
mars 2001 2014 Roger Vollais    
mars 2014 En cours Bernard Forcher PCF Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[11].

En 2016, la commune comptait 651 habitants[Note 1], en augmentation de 15,84 % par rapport à 2011 (Eure : +2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
735874776832789823700725687
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
674643669641660679610575541
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
510478418367411393299338315
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
414336339339325372511558644
2016 - - - - - - - -
651--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine naturelModifier

ZNIEFF de type 1Modifier

  • La cavité de la carrière de Monot[14] ;
  • La cavité de la Haute Verdière[15] ;
  • La Terre à Pots[16].

ZNIEFF de type 2Modifier

Personnalités liées à la communeModifier

HéraldiqueModifier

Ces armes peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui :

d'azur semé de billettes d'or, au lion du même brochant sur le tout.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Le plateau du Neubourg », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 19 décembre 2016).
  2. « Distance à vol d'oiseau entre La Neuville-du-Bosc et Brionne », sur www.lion1906.com (consulté le 19 décembre 2016).
  3. « Distance à vol d'oiseau entre La Neuville-du-Bosc et Bernay », sur www.lion1906.com (consulté le 19 décembre 2016).
  4. « Distance à vol d'oiseau entre La Neuville-du-Bosc et Évreux », sur www.lion1906.com (consulté le 19 décembre 2016).
  5. « Distance à vol d'oiseau entre La Neuville-du-Bosc et Rouen », sur www.lion1906.com (consulté le 19 décembre 2016).
  6. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  7. Toponymie générale de la France: Tome 3, Ernest Nègre, page 1425[réf. non conforme]
  8. A. Reis Monteiro, « Éducation et reconnaissance chez Françoise Dolto », Enfances, Familles, Générations, no 11,‎ , p. 80-100 (lire en ligne).
  9. Journal télévisé de 13 heures de TFI, lundi 10 mars 2008.
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « La cavité de la carrière de Monot », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 3 novembre 2015).
  15. « La cavité de la haute Verdière », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 3 novembre 2015).
  16. « La terre à pots », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 3 novembre 2015).
  17. « La vallée de la Risle de Brionne à Pont-Audemer, la forêt de Montfort », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 3 novembre 2015).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :