La Neuveville

commune suisse du canton de Berne

La Neuveville
(de) Neuenstadt
La Neuveville
La Neuveville vue du vignoble la surplombant.
Blason de La Neuveville
Armoiries
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Berne Berne
Arrondissement administratif Jura bernois
Localité(s) Chavannes (en allemand : Schafis)
Communes limitrophes Gléresse, Plateau de Diesse, Lignières (NE), Le Landeron (NE)
Maire Catherine Frioud Auchlin
NPA 2520
No OFS 0723
Démographie
Gentilé Neuvevillois
Population
permanente
3 798 hab. (31 décembre 2022)
Densité 557 hab./km2
Langue Français
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 00″ nord, 7° 06′ 00″ est
Altitude Min. 429 m
Max. 926 m
Superficie 6,82 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
La Neuveville
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
La Neuveville
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
Voir sur la carte administrative du canton de Berne
La Neuveville
Liens
Site web www.laneuveville.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

La Neuveville est une commune suisse du canton de Berne, située dans l'arrondissement administratif du Jura bernois.

Ce village médiéval avait le statut de ville grâce à l'accord sur les vieilles villes (Stadtrecht)[3] et il fait partie de l'Union des villes suisses. Ce n'est cependant pas une ville au sens moderne de l'Office fédéral de la statistique.

La Neuveville est située aux abords du lac de Bienne, et au pied du Chasseral. Son altitude minimale est le lac de Bienne à 429 mètres et son altitude maximale est au lieu-dit « Sur la Roche » à 926 mètres.

Histoire modifier

 
Photo aérienne (1949).

De 1797 à 1815, La Neuveville a fait partie de la France, au sein du département du Mont-Terrible, puis, à partir de 1800, du département du Haut-Rhin, auquel le département du Mont-Terrible fut rattaché. Par décision du congrès de Vienne, le territoire de l'ancien évêché de Bâle fut attribué au canton de Berne, en 1815.

Politique modifier

Organisation modifier

La Neuveville est dotée d'un exécutif, nommé conseil municipal et comptant sept membres, et d'un législatif, nommé conseil général et comptant trente-cinq membres. Tous les deux sont élus au suffrage universel pour une législature de quatre ans. Le Conseil général a été instauré en 1972. Avant cela, une Assemblée rassemblant tous les citoyens de la commune exerçait les fonctions législatives.

Liste des maires de La Neuveville modifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1552[4] 1574 Jehan Hymer le jeune   Receveur épiscopal[5]
1741 1745[6] David Imer    
1761 1777[6] David Imer    
1777 1783[7] Samuel Imer    
1909 1917[8] Paul Imer   Avocat
1917 1923[9] Théodore Moeckli PRD Instituteur
1923 1932[10] Georges Hirt    
1932 1942[11] Maurice Moeckli-Cellier   Proviseur enseignant
1942 1944[12] Frédéric Imhof PAB Administrateur postal
1945 1948[13] André Gross-Schmidt PAB Représentant de profession
1949 1964[12] Frédéric Imhof PAB Administrateur postal
1964 1972 Paul Andrey PAB Entrepreneur
1972 1984 Charles Marty PRD Peintre
1985 1989[14] Otto Stalder PRD Professeur d'enseignement
1989 2000[15] Jacques Hirt Forum Instituteur
2001 2008 Raymonde Bourquin PRD Employée de commerce
2009 2020 Roland Matti PRD puis PLR  
2021   Catherine Frioud Auchlin Forum Économiste, cheffe d'entreprise

Conseil du Jura bernois modifier

La Neuveville (en allemand Neuenstadt) est le siège du Conseil du Jura bernois, premier parlement régional de Suisse. Cet organe est destiné à traiter certaines affaires (notamment liées à la culture et à l'instruction publique) relatives au Jura bernois, la région francophone du canton de Berne. Ses 24 membres sont élus par la population du Jura bernois pour une législature de quatre ans.

Transports modifier

La Neuveville se situe sur la ligne ferroviaire Bienne-Lausanne, elle possède un port d'embarquement pour les bateaux du lac de Bienne, et une ligne de bus la relie au plateau de Diesse.

Monuments modifier

 
Tour de Rive.
  • Le château du Schlossberg, construit de 1283 à 1288 par le prince-évêque de Bâle
  • Les murs de la ville
  • Les tours de défense militaires
  • La Blanche-Église, construite au VIIe siècle et rénovée en 1984, avec des fresques des XIVe et XVe siècles
  • L’hôtel de ville, qui abrite les collections du Musée d’art et d'histoire
  • Le musée de la vigne du lac de Bienne à Chavannes
  • La maison de Gléresse
  • Les Épancheurs, centre culturel rénové en 1995, salle de cinéma ou de théâtre de 181 places

Tourisme modifier

On visite à La Neuveville : la vieille ville, la plage et le port de plaisance.

La localité fait partie de l'association Les plus beaux villages de Suisse depuis 2016[16].

Culture modifier

  • Cinéma de La Neuveville, situé dans le bâtiment des Épancheurs
  • Café théâtre de la Tour de Rive, dans l'ancien Temple
  • SWISSPIRIT - véhicule solaire
  • Musée d'art et d'histoire de La Neuveville

Manifestations modifier

  • Animations de la zone piétonne, en été
  • Cinéma open-air, au cœur de la vieille ville, au mois de juillet
  • Fête du vin, le 2e week-end du mois de septembre
  • Course des Pavés, organisée par la FSG La Neuveville le dernier week-end de novembre

Personnalités liées à la commune modifier

Liens externes modifier

Références modifier

  1. « Bilan démographique selon le niveau géographique institutionnel »  , sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  2. « Portraits régionaux 2021: chiffres-clés de toutes les communes »   [xls], sur Office fédéral de la statistique (consulté le ).
  3. Arcinfo, le 20 juillet 2021
  4. Mémoires d'Ici, m-ici.ch, consulté le 10 décembre 2017
  5. « Imer » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  6. a et b « Imer, David » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  7. « Samuel, David » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  8. Imer, Paul (1855-1933), diju.ch, consulté le 10 décembre 2017
  9. « Moeckli, Théodore » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  10. Hirt, Georges (1869-1950), diju.ch, consulté le 10 décembre 2017
  11. Moeckli-Cellier, Maurice (1893-1941), diju.ch, consulté le 10 décembre 2017
  12. a et b Imhof, Frédéric (1886-1976), diju.ch, consulté le 10 décembre 2017
  13. Gross-Schmidt, André (1887-1958), diju.ch, consulté le 10 décembre 2017
  14. Stalder, Otto (1914-1991), diju.ch, consulté le 10 décembre 2017
  15. Hirt, Jacques (1937-), diju.ch, consulté le 10 décembre 2017
  16. « La Neuveville rejoint les plus beaux villages de Suisse », sur www.rjb.ch, (consulté le )