Ouvrir le menu principal

La Mort de Belle

roman de Georges Simenon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Mort de Belle (homonymie).

La Mort de Belle
Auteur Georges Simenon
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre « Roman dur »
Éditeur Presses de la Cité
Lieu de parution Paris
Date de parution 1952
Nombre de pages 224

La Mort de Belle est un roman de Georges Simenon, daté par l'auteur du et paru en 1952. Il se place parmi les « romans durs » de son œuvre.

Simenon écrit ce roman à Shadow Rock Farm, une grande maison dans le village de Lakesville, dans le comté de Litchfield, au Connecticut[1], où l'auteur vivait à l'époque. C'est à Lakeville et ses environs que se déroule l'action.

RésuméModifier

Spencer Ashby, un professeur, est accusé du meurtre de Belle, la fille d'une amie de sa femme, que le couple héberge depuis un mois et qui est retrouvée étranglée dans sa chambre. Le coroner du comté soupçonne Ashby, et l'opinion publique du village de Lakeville ne lui est guère favorable. Même ses élèves le considèrent coupable, et le principal de son collège, lui demande de ne plus assurer ses cours. Un « M » pour « Murderer » (« Meurtrier ») est goudronné sur la façade de son domicile. Mais sa femme croit en son innocence. La police doute aussi de sa culpabilité.

L'enquête révèle finalement que la jeune fille est loin d'avoir été aussi sage qu'on le pensait, car elle a déjà eu plusieurs aventures, ce qui laisse la possibilité d'autres pistes. Si bien que, à l'inverse à ce que redoutait l'enseignant, le coroner qui l'a convoqué à Litchfield renonce pour le moment à l'inculper. Soulagé, il entre dans un bar et, contrairement à ses habitudes, boit de l'alcool. Puis dans une cafétéria, il rencontre la secrétaire du coroner, miss Anna Moeller. La rencontre prend une tournure intime. Ils vont dans un dancing et, sur le chemin du retour, s'enlacent dans la voiture. Mais miss Moeller se moque de l'impuissance d'Ashby. Humilié, celui-ci étrangle la femme. Plus personne, désormais, ne peut croire qu'il n'a pas aussi tué Belle. Mis à part... le vrai meurtrier de celle-ci !

AdaptationsModifier

Au cinémaModifier

À la télévisionModifier

ÉditionsModifier

Notes et référencesModifier