Ouvrir le menu principal

La Longue Nuit de l'exorcisme

film sorti en 1972
La Longue Nuit de l'exorcisme
Titre original Non si sevizia un paperino
Réalisation Lucio Fulci
Scénario Gianfranco Clerici
Lucio Fulci
Roberto Gianviti
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Durée 105 minutes
Sortie 1972

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Longue Nuit de l'exorcisme (titre original : Non si sevizia un paperino) est un film italien réalisé par Lucio Fulci, sorti en 1972.

Sommaire

SynopsisModifier

Début des années 1970, dans le sud de l'Italie, dans la région de Basilicate. Accendura, une petit village de montagne, est en émoi lorsqu'un petit garçon de douze ans, Bruno, est kidnappé. Lorsqu'une forte rançon est demandée à ses parents, de pauvres paysans, la police monte une embuscade et capture Giuseppe Barra, le simplet du village. Ce dernier clame son innocence mais finit par avouer l'endroit où se trouve le corps du garçonnet. Cependant, il affirme qu'il ne l'a pas tué mais qu'il était déjà mort et qu'il n'a fait que de l'enterrer avant d'essayer d'extorquer ses parents.

Bruno est une autre victime d'un tueur en série insaisissable qui tue de jeunes garçons dans le village. La police est incapable de l'arrêter. Les pistes sont nombreuses mais rapidement avortées. La tension monte au sein de cette communauté terrorisée et les habitants commencent à désigner des coupables. Venu sur place depuis Milan, le journaliste Andrea Martelli doute que Barra soit le meurtrier et décide de rester sur place pour suivre les événements. Peu de temps après le meurtre de Bruno, un autre garçon est découvert noyé dans un lavoir...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Le tournage s'est déroulé à Foggia, Matera et Treja, en Italie.
  • En raison de sa violence, le film a été interdit aux moins de 18 ans en Italie au moment de sa sortie les foudres de la censure. Il a été mal accueilli par la critique italienne, et notamment par la presse catholique. Le réalisateur a été en outre visé par une plainte en raison d'une scène où un enfant se trouve en présence d'une femme nue : Lucio Fulci a expliqué au tribunal que les contrechamps avaient été tournés en utilisant un nain comme doublure de l'enfant.
  • Le film a été médiocrement distribué hors d'Italie. En France, il n'est sorti qu'en 1978, sous un titre qui jouait sur l'analogie avec L'Exorciste : or, le récit ne tourne nullement autour d'un exorcisme. Aux États-Unis, le film n'a été distribué qu'en 2000, en DVD.
  • Le compositeur Riz Ortolani réutilisa une partie de la bande originale du film pour celle de Cannibal Holocaust (1980).
  • L'actrice Florinda Bolkan avait déjà tourné sous la direction du cinéaste dans Les Salopes vont en enfer (1971), Marc Porel retournera avec Fulci dans L'Emmurée vivante (1977), et Tomás Milián, qui avait déjà tourné sous la direction de Lucio Fulci sur Liens d'amour et de sang (1969), retrouvera une dernière fois le cinéaste sur Les Quatre de l'apocalypse (1975).

Liens externesModifier