La Guerre des salamandres

livre de Karel Čapek

La Guerre des salamandres
Image illustrative de l’article La Guerre des salamandres

Auteur Karel Čapek
Pays Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie
Genre Roman de science-fiction
Dystopie
Conte philosophique
Version originale
Langue Tchèque
Titre Válka s mloky
Éditeur Fr. Borový
Lieu de parution Prague
Date de parution 1936
Version française
Traducteur Claudia Ancelot
Éditeur Éditeurs français réunis
Lieu de parution Paris
Date de parution 1960
Nombre de pages 292

La Guerre des salamandres[1] (titre original tchèque : Válka s Mloky) est un roman satirique, entre science-fiction et politique-fiction, publié en 1936 par l'écrivain tchèque Karel Čapek, dans le contexte de la montée du régime nazi et la tension de l'entre-deux-guerres.

Le roman raconte l'avènement puis la prise de pouvoir totalitaire par des salamandres marines géantes.

L'écrivain français Robert Merle a cité ce livre de Čapek comme sa principale source d'inspiration pour son roman Un animal doué de raison publié en 1967[2].

PersonnagesModifier

  •  
    Andrias scheuchzeri, qui est l'inspiration des salamandres de Čapek
    Les salamandres : elles constituent le thème principal du roman, bien que l'on ne connaisse très peu leurs intérêts. Quelques salamandres sont nommées, mais toujours par les humains, à l'exception de Boleslav Jablonsky.

RésuméModifier

Le capitaine Van Toch découvre d'étranges créatures vivant en mer, semblables aux salamandres , sur l'île de Tana Masa, dans l' océan Pacifique. Il commence alors un système d’échange : Van Toch fournit des couteaux pour tuer les requins qui déciment les salamandres et les salamandres trouvent des perles. Van Toch invite une riche connaissance, GH Bondy, à investir dans le transport des salamandres entre différentes îles, pour récolter des perles sur d’autres îles. Après la mort de Van Toch, la compagnie de Bondy abandonne le marché des perles pour plutôt vendre les salamandres comme main d’œuvre et vendre des outils adaptés. Les salamandres semblent évoluer rapidement, pour finalement menacer les humains, en voulant détruire les continents pour créer plus de territoires sous-marins. Les humains sont encouragés à céder eux-mêmes les territoires, sous les demandes de Chief Salamandre. Les humains refusent, déclenchant une guerre, que ceux-ci perdront rapidement. Le roman s’achève sur l’apparition d’une salamandre dans la rivière Vltava, menaçant le territoire de Povondra.

Dans le dernier chapitre, deux nouveaux personnages, l’auteur et sa conscience, discutent de la situation. Ils mentionnent entre autres la possibilité de la fin de l’espèce humaine, et que Chief Salamander est un homme.

Thèmes évoqués, portée du livreModifier

Ancré dans la géopolitique de son époque, celle de la course à l'abîme qui précède la Seconde Guerre mondiale et truffé de références aux nations et aux leaders de l'époque, ce roman dystopique n'en aborde pas moins des thèmes universels et intemporels : appât du gain, nationalisme, racisme, capitalisme, exploitation insensée de la nature, société du spectacle, mondialisation économique...

Peu diffusé à l'époque de sa parution, dû à la censure qui sévit sur les travaux de Čapek[3], il n'est traduit et publié en français par Claudia Ancelot qu'en 1960 chez les Éditeurs français réunis. Ces diverses circonstances ont pu faire oublier la dimension de conte philosophique de ce roman qui n'a pas atteint le statut de classique d'autres ouvrages dystopiques auxquels on l'a souvent comparé, notamment Le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley, 1984 et La Ferme des animaux de George Orwell, Nous autres du russe Ievgueni Zamiatine[4]. Son importance et son universalité, qui lui évite d'apparaître trop daté malgré ses racines géopolitiques [5], sont cependant jugées suffisantes pour justifier les rééditions régulières[6],[7].

Diffusions et adaptationsModifier

En , le roman a été adapté au théâtre dans une mise en scène de Robin Renucci[8].

Notes et référencesModifier

  1. Karel Čapek, La Guerre des salamandres (traduit par Claudia Ancelot), Verviers, Marabout, , 309 p., préface de Philipe Granier Raymond, postface de Jacques Bergier
  2. Robert Merle, Un animal doué de raison, Paris, folio gallimard (poche, N° 55), , 505 p. (ISBN 2-07-037779-2)
  3. (en) Andrew G. Christensen, « Karel Čapek », The Literary Encyclopedia,‎ (lire en ligne)
  4. « Karel Capek : La Guerre des salamandres ou la menace totalitaire »
  5. « La Guerre des salamandres parle au lecteur contemporain », sur Rue89
  6. « La Guerre des salamandres - Editions Cambourakis », sur www.cambourakis.com (consulté le )
  7. Édition disponible de La Guerre des salamandres : Ibolya Virág / Éditions La Baconnière (ISBN 978-2940431083)
  8. « Compagnie Les Tréteaux de France », sur www.treteauxdefrance.com

Liens externesModifier