Ouvrir le menu principal

La Flamengrie (Aisne)

commune française du département de l'Aisne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Flamengrie.

La Flamengrie
La Flamengrie (Aisne)
Entrée de l'agglomération.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Vervins
Canton Vervins
Intercommunalité Thiérache du Centre
Maire
Mandat
Nicole Meurisse
2014-2020
Code postal 02260
Code commune 02312
Démographie
Gentilé Flamengrois
Population
municipale
1 142 hab. (2016 en augmentation de 1,96 % par rapport à 2011)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 00′ 17″ nord, 3° 55′ 16″ est
Altitude Min. 171 m
Max. 232 m
Superficie 26,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France

Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
La Flamengrie

Géolocalisation sur la carte : Aisne

Voir sur la carte topographique de l'Aisne
City locator 14.svg
La Flamengrie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Flamengrie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Flamengrie

La Flamengrie est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Sommaire

GéographieModifier

LocalisationModifier

La Flamengrie est située au nord du département de l'Aisne et fait partie de la communauté de communes de la Thiérache du Centre. La commune est traversée par la route nationale 2 reliant Paris à Bruxelles.

La mairie est un des bâtiments le plus imposant du village, en raison de son beffroi, au même titre que les trois églises, celle de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge au centre, celle de Saint-Martin à Roubay et celle de Saint-Denis au Petit Bois.

En sillonnant les chemins de campagne, on rencontre aussi des calvaires et de nombreux oratoires, intégrés dans un paysage bocager.

Le village est limitrophe du département du Nord et se situe à 15 km de la Belgique.

HistoireModifier

  • 7 novembre 1918 : Le cessez-le-feu de la Grande Guerre a retenti le 7 novembre 1918 à La Flamengrie, au hameau d’Haudroy. La Pierre d’Haudroy témoigne encore aujourd’hui de la ténacité du Poilu.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 1875 après 1876 Liévin-M.[1]    
Les données manquantes sont à compléter.
1993 En cours
(au 12 mai 2014)
Nicole Meurice LR Retraitée de l'Éducation nationale
Réélue pour le mandat 2014-2020[2]

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 1 142 habitants[Note 1], en augmentation de 1,96 % par rapport à 2011 (Aisne : -0,95 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 2451 3411 3331 4261 7441 7241 7081 6951 730
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6881 6741 6131 5361 5031 5021 5131 5041 345
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2611 2701 2521 1661 1651 1491 1761 0801 060
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
1 0931 0419511 0231 0731 0991 0531 0481 138
2016 - - - - - - - -
1 142--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Troignon, lieutenant du Capitaine Moneuse, chauffeur, brigand de grand chemin, assassin, pillard... mort dans des circonstances mystérieuses début 1795.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Almanach-annuaire de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 18e année, Matot-Braine, Reims, 1876, p193.
  2. « Les maires s'installent : Nicole Meurisse, 61 ans, retraitée de l"éducation nationale, entame son cinquième mandat », La Thiérache, no 2575,‎ , p. 49 (ISSN 0183-8415)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :