Ouvrir le menu principal

La Fille du puisatier (film, 2011)

film, 2011
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Fille du puisatier.
La Fille du puisatier
Titre original La Fille du puisatier
Réalisation Daniel Auteuil
Scénario Daniel Auteuil d'après l'œuvre de Marcel Pagnol (La Fille du puisatier)
Acteurs principaux
Sociétés de production AS Films
Zack Films
Pathé Production
TF1 Films Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 107 min
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Fille du puisatier est un film français réalisé par Daniel Auteuil d'après l'œuvre éponyme de Marcel Pagnol et sorti en 2011. Il s'agit d'un remake du film de 1940 de Marcel Pagnol, interprété par Raimu et Fernandel.

SynopsisModifier

Dans les environs de Salon-de-Provence, en coupant à travers champs pour aller porter le déjeuner à son père, Patricia, la fille ainée du puisatier Pascal Amoretti, fait la connaissance du bel aviateur Jacques Mazel. C'est le coup de foudre et un peu de clair de lune fera le reste à leur seconde rencontre. Mais le soir même Jacques est envoyé au front de la Seconde Guerre mondiale, sans pouvoir prévenir sa belle. Il charge ainsi sa mère de rencontrer Patricia au rendez-vous prévu en lui confiant une lettre, mais Mme Mazel, jalouse et possessive, à la vue de la beauté de Patricia, brûle le message. Patricia se retrouve enceinte et lorsque son père rend visite aux riches parents de l'amant de sa fille, ceux-ci lui prêtent des intentions vénales, l'accusent de chantage, insultent la vertu de sa fille et les renvoie tous les deux. Pascal est contraint de répudier sa fille pour préserver l'honneur de la famille. Il l'envoie vivre chez sa tante qui a elle-même « fauté » par le passé. Patricia donne naissance à un garçon qui porte ainsi le nom de sa mère : Amoretti. Quelques mois plus tard, Jacques est porté disparu suite à un accident d'avion. Pascal se réconcilie avec sa fille et fait la connaissance de son petit-fils qu'il adopte immédiatement. M. et Mme Mazel, en deuil de leur fils unique, vont alors chercher à se rapprocher de Patricia et de leur petit-fils…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (juillet 2019).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.

AccueilModifier

Box-officeModifier

  • Mondial : 12,5 millions $
  • France : 12 millions $ (1,25 million d'entrées)
  • Belgique et Luxembourg : 500 000 $

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

Nominations et sélectionsModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Novellisation du film de Marcel Pagnol La Fille du puisatier publiée par les Éditions Fasquelle en 1941 ; également parue, la même année, aux Éditions Marcel Pagnol dans la collection « Les films qu'on peut lire ». Réédition par les Éditions de Fallois en 1989 (ISBN 2-87706-062-4).
  2. Source : La Provence du .
  3. Doublure de la gare de Salon-de-Provence en 1939. Tournage prévu les 9, 10, 11 et 12 juin. Sources : Tourmagazine.fr du et Midi Libre.com du .
  4. Fin des prises de vue à Cavaillon le dans l'ancienne quincaillerie cours Bournissac (source : La Provence du ).
  5. Source : Site officiel
  6. Source : CNC.
  7. Dite « Train à vapeur de Toulouse ».
  8. Source : Midi Libre.com du .
  9. Source : La Dépêche du Midi.fr du .

Liens externesModifier