Ouvrir le menu principal

La Doutre

quartier de la ville d'Angers

La Doutre
La Doutre
Vue sur le quartier de la tour du moulin du château d'Angers
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Angers
Canton Canton d'Angers-Nord
Géographie
Coordonnées 47° 28′ 33″ nord, 0° 33′ 42″ ouest
Superficie 150 ha = 1,5 km2
Transport
Tramway   A     B  
Bus 1 et 3
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Doutre

La Doutre est un quartier du centre-ville d'Angers. Son nom renvoie à sa position géographique, le quartier étant situé outre-Maine. Au XIXe siècle, c'était le lieu d'habitation d'une partie de la bourgeoisie de la ville.

Aujourd'hui, on y trouve des maisons anciennes à colombages, un dédale de ruelles ainsi que l'ancien hôpital Saint-Jean au nord. Au sud se trouve le théâtre du Quai et le port fluvial d'Angers.

Administrativement, il fait partie du quartier Doutre - St Jacques et du canton d'Angers-Nord[1].

Sommaire

Principales artèresModifier

La Doutre prend place dans l'ancienne enceinte fortifiée qui protégeait Angers. Lors de la démolition de ces remparts, comme dans beaucoup d'autres villes, des boulevards et des places y ont été aménagés. Dans le sens des aiguilles d'une montre, depuis le pont de la Basse-Chaîne jusqu'au pont de la Haute-Chaîne, on trouve ainsi le boulevard Georges Clemenceau, entrecoupé par la place Monprofit, la place Bichon, et le boulevard Davier.

Au bord de la Maine, on trouve du sud au nord la Cale de la Savatte, petit port de plaisance accueillant péniches et bateaux, toues et barques, le quai des Carmes, le quai Robert-Fèvre et le quai Monge, qui borde la place La Rochefoucauld-Liancourt. Cette dernière est un vaste parking pour voitures, poids lourds et cars et qui accueille une fois par an, en novembre, la foire Saint-Martin, une des principales fêtes foraines du Grand Ouest. De grands cirques s'y installent parfois également.

L'intérieur du quartier peut être partagé en deux parties, la plus ancienne au nord et la plus récente au sud au point de vue architectural. Entre elles se trouvent la rue Beaurepaire, principale artère commerçante du quartier avec ses commerces de proximité, et le boulevard Descazeaux, ouvert au XIXe siècle. À leur jonction se situe la place de la Laiterie, d'où part la rue Lionnaise, en partie pavée, ancienne route de Rennes jusqu'au percement du boulevard Descazeaux. La place Grégoire Bordillon est la plus grande de la partie moderne. Un marché s'y tient les samedis matins.

La partie nord comprend des rues plus petites, dont certaines sont pavées. On y trouve la place du Tertre Saint-Laurent, où se situent plusieurs hôtels particuliers, ainsi que la place de la paix, sorte de petit parc ouvert et ancien cimetière des pauvres.

MonumentsModifier

 
La crypte de l'église de la Trinité.
 
Reposoir du tertre Saint-Laurent.
 
Rue Beaurepaire, maisons à pans de bois.

La plupart des monuments historiques de la Doutre se trouvent le long de la rue Beaurepaire et dans la partie nord du quartier.

Dans la rue Beaurepaire, on peut voir plusieurs maisons à pans de bois dont celle de Simon Poisson, apothicaire en 1582, ainsi que l'église de la Trinité et celle de l'Abbaye du Ronceray. Dans le prolongement de la rue, boulevard Descazeaux, se trouve l'hôtel des Pénitentes.

Plus loin dans la partie nord, la place du Tertre Saint-Laurent est bordée de plusieurs hôtels particuliers, dont l'hôtel de Tinténiac, et accueille un reposoir. La place de la Paix comprend aussi d'autres hôtels particuliers. Cette partie du quartier comporte des ensembles religieux, comme le couvent des Augustins, le couvent des bénédictines du Calvaire et le monastère du Carmel, dont certains toujours en activité. Plus au nord se trouve l'ensemble formé par l'ancien hôpital Saint-Jean (XIIe siècle) et ses greniers. À la limite nord du quartier, la tour des Anglais veille sur le pont de la Haute-Chaîne.

Parmi les ensembles modernes, on peut noter le théâtre du Quai, inauguré en 2006.

Lieux de promenadesModifier

 
Cale de la Savatte

Les bords de Maine sont prisés des promeneurs, avec la Cale de la Savatte. La vieille Doutre, avec ses petites rues, la place de la Paix et le parc de l'hôpital Saint-Jean sont également des lieux de promenades.

CultureModifier

 
Le théâtre Le Quai inauguré en 2006.

Le théâtre est représenté au sud de la Doutre, avec le théâtre Le Quai, inauguré en 2006, qui comprend une salle de quatre cents places, et une de neuf cents. Un restaurant-théâtre existe également rue Gruguet.

L'ancien hôpital Saint-Jean accueille le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine, où l'on peut voir le chant du monde, un ensemble de dix tapisseries de Jean Lurçat.

Une antenne de la bibliothèque municipale se trouve rue Saint-Nicolas.

Place de la Rochefoucauld, en novembre, se tient la foire Saint-Martin. Cette place accueille aussi régulièrement des cirques, et une partie du festival des Accroche-Cœurs en septembre.

EnseignementsModifier

L'enseignement secondaire du quartier est assuré par le collège public Californie, le collège privé Saint-Charles, et le lycée public général et technologique Auguste et Jean Renoir.

Pour l'enseignement supérieur, on trouve l'Ensam, École nationale supérieure d'arts et métiers

CommercesModifier

 
Le quai des Carmes et ses restaurants.

Concentrés autour de la rue Beaurepaire et de la place de la Laiterie, les commerces de La Doutre sont principalement dédiés aux services à la personne : banque, cordonnerie, fleuriste, commerces alimentaires.

Jusqu'en 1932, il y avait une société laitière qui se déplacera à Avrillé sous le nom d'Avrilla. Les bureaux restent à Angers jusqu’en 1963 (Quai des carmes, dans le quartier de la doutre)[2].

Un marché se tient le samedi matin place Grégoire-Bordillon, et un autre le jeudi place Bichon.

On trouve également un certain nombre de restaurants dont un sur la terrasse du théâtre Le Quai et Le Favre d'Anne, un restaurant gastronomique installé dans un hôtel particulier du XIXe siècle en bord de Maine, sur le quai des Carmes. Un restaurant-dancing est hébergé dans une péniche amarrée sur ce même quai.

Transports urbainsModifier

Le quartier est desservi par les lignes de bus 1 et 3 d'Irigo.

Notes et référencesModifier

  1. « Carte des bureaux de vote », sur www.angers.fr (consulté le 23 janvier 2013)
  2. Avrilla sur musee-boissons.com