La Douceur de vivre du comte Bobby

film de Géza von Cziffra, sorti en 1962
La Douceur de vivre du comte Bobby
Titre original Das süße Leben des Grafen Bobby
Réalisation Géza von Cziffra
Scénario Albert Anthony
Acteurs principaux
Sociétés de production Sascha-Film
Pays d’origine Drapeau de l'Autriche Autriche
Genre Comédie
Durée 92 minutes
Sortie 1962

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Douceur de vivre du comte Bobby[1] (titre original : Das süße Leben des Grafen Bobby) est un film autrichien réalisé par Géza von Cziffra sorti en 1962.

Il s'agit de la suite de Les Aventures du comte Bobby, sorti l'année précédente.

SynopsisModifier

Le comte Bobby (de) et le baron Mucki ont fondé le bureau de détective Pfiff & Greif afin de gagner de l'argent. Peu de temps avant la faillite de leur entreprise, ils reçoivent une commande lucrative de Benevenuto Sokrates Socre : ils doivent confondre un réseau de proxénètes.

La comtesse Bobby se déguise en femme pour avoir de meilleures chances de succès et est embauché comme dame de compagnie de certaines jeunes filles. Le voyage les emmène à Maritima, où ils travaillent ensemble au Dolce Vita, une discothèque flottante et un casino. Bobby tombe amoureux de la danseuse Vera.

Peu à peu il s'avère que son employeur est à la tête d'un gang international de trafic de drogue. Le comte Bobby et le baron Mucki parviennent finalement à arrêter le gang des contrebandiers grâce à l'aide du policier Johnny H. Clayton.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

Source de la traductionModifier

Liens externesModifier