Ouvrir le menu principal

La Dernière Campagne

téléfilm français
La Dernière Campagne
Réalisation Bernard Stora
Scénario Bernard Stora et Sonia Moyersoen, avec la collaboration de Françoise Fressoz et Pascale Robert-Diard
Acteurs principaux
Sociétés de production Jean-Pierre Guérin
Véronique Marchat
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Politique
Durée 1h45

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Dernière Campagne est un téléfilm français réalisé par Bernard Stora et diffusé le 17 avril 2013 sur France 2[1].

SynopsisModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Pendant la campagne électorale de l'élection présidentielle française de 2012, Jacques Chirac assiste en témoin, quelque peu impuissant, à la confrontation entre les deux candidats principaux, François Hollande et Nicolas Sarkozy. Diminué par l'âge et la maladie, il rêve pourtant de jouer un rôle dans cette campagne. C'est ainsi que dans son sommeil, il s'échappe de la vie quotidienne et s'imagine rencontrer en secret François Hollande pour le conseiller afin de vaincre Nicolas Sarkozy qui l'avait trahi en 1995.

La fiction mêle des images d'archives de la campagne, des reconstitutions de moments supposés réels, les rêves imaginés de Jacques Chirac, et des scènes de la vie quotidienne de l'ancien président.

Chirac est entouré d'une épouse fervente supportrice de Nicolas Sarkozy, et d'une fille (Claude Chirac) qui tente de défendre les intérêts de son père. Ses dialogues sont parfois incohérents, mais si Bernadette peut douter de la santé mentale de son époux, pour le spectateur tout indique qu'il s'agit d'un jeu de sa part. Enfin, les rêves de Jacques Chirac sont prémonitoires, et portent sur des faits réels de la campagne. En particulier, Chirac et Hollande mettent au point ensemble la séquence « Moi président de la République ». Tout indique donc que les rêves de Jacques Chirac sont un moyen de réellement communiquer avec François Hollande.

Fiche techniqueModifier

  • Réalisation : Bernard Stora
  • Production : Jean-Pierre Guérin et Véronique Marchat
  • Scénario original : Bernard Stora et Sonia Moyersoen, avec la collaboration de Françoise Fressoz et Pascale Robert-Diard
  • Musique originale : Vincent Stora
  • Montage : Jacques Comets
  • Photographie : Gérard de Battista AFC
  • Deuxième caméra : Luis Armando Arteaga
  • Décors : Jean-Pierre Bazerolle et Laure Hug
  • Costumes : Ève-Marie Arnault
  • Son : Éric Devulder, Éric Tisserand
  • Directeur de production : Claude Azoulay
  • Régie : Philippe Enrici
  • 1er assistant réalisateur : Jérôme Brière
  • Production GMT - Avec la participation de France Télévisions - Avec la participation de TV5 Monde - Avec le soutien de la Région Île-de-France
  • Genre : Comédie dramatique
  • Durée : 1h45
  • Numérique Haute Définition - Caméras Arriflex Alexa - Son 5.1
  • Tournage du 18 octobre 2012 au 16 novembre 2012 (Paris, Région parisienne)
  • Première diffusion sur France 2 : Le mercredi à 20h45
  • Pays :   France

DistributionModifier

De vraies images de la campagne présidentielle de 2012 sont intégrées au film[2], où figurent notamment Nicolas Sarkozy, François Hollande, Laurence Ferrari, Élise Lucet, David Pujadas, François Baroin, Jacques Cheminade, Philippe Poutou, Jean-Louis Borloo, Jean-François Copé, Bernadette Chirac, Rachida Dati, François Fillon, Xavier Bertrand, Alain Juppé et Valérie Trierweiler. Deux extraits du film Les Aventures de Rabbi Jacob (1973) sont aussi présentés.

Autour du filmModifier

AudiencesModifier

Le , le téléfilm attire 3,7 millions de téléspectateurs, soit 15% de part d'audience[3].

Lieux de tournageModifier

RécompensesModifier

CritiquesModifier

Dans Le Point, Emmanuel Berretta juge que « le résultat est assez ébouriffant » et que « l'ensemble s'inscrit finalement assez bien dans les divers moments de la campagne : la taxe à 75 %, l'affaire Merah, la manifestation qui entrave Sarkozy à Bayonne, etc. Une gêne quand même : Nicolas Sarkozy (Thierry Frémont) en prend pour son grade du début à la fin. Un peu trop »[4].

Notes et référencesModifier

  1. Ils sont les présidents de la dernière campagne sur France 2, sur leparisien.fr, consulté le 30 mars 2013
  2. Fiction : Jacques Chirac coach de François Hollande, Le Point, 17 avril 2013.
  3. Audiences : La dernière campagne passionne, sur Télé-Loisir.fr, consulté le 29 avril 2013
  4. Emmanuel Berretta, « Chirac en coach de Hollande, plus vrai que nature », in Le Point n°2117, 11 avril 2013, page 24.

Liens externesModifier