Ouvrir le menu principal

La Dame blanche (opéra-comique)

opéra-comique en trois actes de Boïeldieu, sur un livret d’Eugène Scribe
(Redirigé depuis La Dame blanche (opéra))
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Dame Blanche.
La Dame blanche
Description de cette image, également commentée ci-après
Georges et Anna, acte II scène VII. Illustration pour le livret.
Genre Opéra-comique
Nbre d'actes 3
Musique François Adrien Boieldieu
Livret Eugène Scribe
Langue
originale
français
Création
Opéra-Comique

La Dame blanche est un opéra-comique en trois actes de François Adrien Boieldieu, sur un livret d’Eugène Scribe[1], créé le à l’Opéra-Comique[1]. L'œuvre s'inspire de deux romans de Walter Scott, Le Monastère et Guy Mannering.

PersonnagesModifier

  • Gaveston, ancien intendant des comtes d’Avenel;
  • Anna, sa pupille;
  • Georges, jeune officier anglais;
  • Dikson, fermier des comtes d’Avenel;
  • Jenny, sa femme;
  • Marguerite, ancienne domestique des comtes d’Avenel;
  • Gabriel, valet de ferme de Dikson;
  • Mac-Irton, juge de paix du canton.

ArgumentModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

ScénographieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Emprunts et postéritéModifier

  • En 1867, dans La Grande-duchesse de Gérolstein, au N° 18, lorsque Fritz chante « Ah quel plaisir d’être soldat ! », les librettistes lui font citer le N° 1 de La Dame blanche.
  • En 1875, dans Le Voyage dans la Lune, la scène de la vente (Finale de l'acte II) parodie la scène de la vente de l'acte III de La Dame blanche.[2].

DiscographieModifier

  • La Dame blanche, Rockwell Blake, Annick Massis, Mireille Delunsch, Laurent Naouri, Jean-Paul Fouchecourt, Sylvie Brunet – Chœur de Radio France et Ensemble Orchestral de Paris – Direction Marc Minkowski – Emi Classics
  • La Dame blanche, Michel Sénéchal, Aimé Doniat, Françoise Louvay, Adrien Legros – Direction Pierre Stoll – Musidisc 2004

Notes et référencesModifier

  1. a et b François-René Tranchefort, L'Opéra, Éditions du Seuil, , 634 p. (ISBN 2-02-006574-6), p. 146
  2. Jean-Claude Yon, Jacques Offenbach, Gallimard 2000

Liens externesModifier