Ouvrir le menu principal

La Condition de l'homme

film sorti en 1959
La Condition de l'homme
Description de l'image Ningen no jōken 1.jpg.

Titre original 人間の條件
Ningen no jōken
Réalisation Masaki Kobayashi
Scénario Masaki Kobayashi (I-III)
Zenzō Matsuyama (I-III)
Koichi Inagaki (III)
Jumpei Gomikawa (roman)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau du Japon Japon
Durée 579 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Condition de l'homme (人間の條件, Ningen no jōken?) est une trilogie de films réalisés par Masaki Kobayashi, sorti entre 1959 et 1961. C'est l'adaptation d'un roman de Jumpei Gomikawa 五味川純平 (1916–1995).

Sommaire

SynopsisModifier

La trilogie suit la vie de Kaji, jeune intellectuel pacifiste japonais, interprété par Tatsuya Nakadai, tentant de survivre à l'époque du Japon fasciste et impérialiste de la Seconde Guerre mondiale. Chaque film est divisé en deux parties.

TrilogieModifier

Il n'y a pas de plus grand amourModifier

Le premier film s'ouvre en 1943 par le mariage de Kaji avec Michiko, en dépit de leur futur incertain. Kaji est chargé de superviser des ouvriers chinois dans une mine de la Chine colonisée. Le film retrace ses efforts pour concilier ses idéaux humanistes avec la réalité qu'il vit en cette époque impérialiste. Alors qu’il s’oppose à l’exécution d’un prisonnier, il est arrêté par la police, séparé de sa femme Michiko, torturé et mobilisé dans l’armée japonaise.

Le Chemin de l'éternitéModifier

Dans le nord de la Mandchourie, Kaji est incorporé dans l'Armée du Guandong. Son idéal pacifiste ne l'empêche pas d'exceller dans l'entraînement tout en se battant à nouveau pour un meilleur traitement des nouvelles recrues. Devenu gênant, il est envoyé sur le front où les défaites s'accumulent...

La Prière du soldatModifier

Dans la déroute de la guerre qui les oppose à l'armée soviétique, les forces japonaises se disloquent. Kaji tente alors de rejoindre Michiko. Mais il est fait prisonnier par l'Armée Rouge. Les brimades continuent...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Source de la traductionModifier

Liens externesModifier