Ouvrir le menu principal

La Collancelle

commune française du département de la Nièvre

La Collancelle
La Collancelle
Le bâtiment de la mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Nièvre
Arrondissement Clamecy
Canton Corbigny
Intercommunalité Communauté de communes Tannay-Brinon-Corbigny
Maire
Mandat
Bernard Goguelat
Depuis 2008-(2020)
Code postal 58800
Code commune 58080
Démographie
Population
municipale
178 hab. (2016 en diminution de 0,56 % par rapport à 2011)
Densité 8,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 10′ 33″ nord, 3° 38′ 27″ est
Altitude Min. 235 m
Max. 306 m
Superficie 21,95 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Collancelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Collancelle
Liens
Site web la-collancelle.monsite.orange.fr

La Collancelle (en nivernais, autre appellation, La Courancelle) est une commune française située dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Sommaire

GéographieModifier

GéologieModifier

HydrographieModifier

Villages, hameaux, lieux-dits, écartsModifier

Communes limitrophesModifier

  Vitry-Laché Pazy Sardy-lès-Épiry  
N
O    La Collancelle    E
S
Bazolles Achun

HistoireModifier

La famille de Digoine, originaire du Nord du Charolais, possède la seigneurie de Demain, sise sur le territoire de la paroisse de 1385 à 1514. Philibert de Digoine, chambellan (1386) et maître d'hôtel (1392) du duc de Bourbon, participe à de nombreux combats pour chasser les routiers et Anglais du Massif Central. Il est successivement bailli du comté de Clermont-en-Beauvaisis (1402) puis du Nivernais (1407). Il détient aussi les seigneuries de Thianges et Savigny-sur-Canne. Il décède en 1413. Epoux de Marguerite de La Rochette, décédée en 1415.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
(maire en 1843)   Jean-François Gaudinot   Retraité
mars 2008 En cours Bernard Goguelat   Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2016, la commune comptait 178 habitants[Note 1], en diminution de 0,56 % par rapport à 2011 (Nièvre : -4,2 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
680383398628581705650696650
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
602629700651663640655610572
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
504519486412424378343356344
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
280225177189209178170169182
2016 - - - - - - - -
178--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4]. |recens-prem=2007 .)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Sulpice, mélant caractères romans et gothiques. Nef voûtée de bois début du XIIIe siècle. Voûtes à liernes et tiercerons dans une chapelle latérale XVIe siècle. Pour visiter demander les clefs en mairie* La chapelle des évêques de Bethléem, XIIe siècle, XIIIe siècle [5]

Les voûtes de La CollancelleModifier

La construction du canal du Nivernais au XVIIIe siècle nécessita des aménagements importants. Il fallut passer par la montagne de La Collancelle et le seul moyen fut de percer celle-ci.

La balade emprunte les trois tunnels suivants, et l'on fait demi-tour au hameau de Port Brûlé :

  1. le tunnel de La Collancelle (758 m) ;
  2. le tunnel de Mouas (268 m) ;
  3. le tunnel de Breuilles (212 m).

Entre chaque tunnel se trouvent des tranchées, parties du canal non couvertes.

Personnalités liées à la communeModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. Dépliant touristique du diocèse de Nevers, Visitez les églises de la Nièvre, Pastorale, Tourisme & Loisirs, 2013

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :