Ouvrir le menu principal

La Cigale (brasserie)

brasserie située dans la commune de Nantes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cigale (homonymie).
Brasserie La Cigale
Restaurant La Cigale (devanture) - Nantes.jpg
Enseigne de la brasserie La Cigale à Nantes
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
Propriétaire
Personne privée
Statut patrimonial
Site web
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Loire-Atlantique
voir sur la carte de Loire-Atlantique
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nantes
voir sur la carte de Nantes
Red pog.svg

La Cigale est une brasserie située dans la commune de Nantes, dans le département français de la Loire-Atlantique. Elle est classée monument historique depuis le [1].

PrésentationModifier

Situé sur le côté sud de la place Graslin, face au théâtre du même nom, entre les rues Piron et Regnard, elle fut conçue par l’architecte-céramiste Émile Libaudière, ornée par le sculpteur Émile Gaucher et le peintre Georges Levreau, et témoigne de la démesure de l’époque Art nouveau[2]. Elle fut inaugurée le . Mme Calado en est la première propriétaire.

Dès ses débuts, elle attire bourgeois nantais et artistes se produisant au théâtre Graslin. Les surréalistes, tels que Jacques Prévert ou André Breton, y ont eu leurs habitudes[3]. Jacques Demy y a tourné des scènes de son film Lola en 1961[4]. La brasserie a servi par la suite de décor à d'autres films : Debout les crabes, la mer monte ! de Jean-Jacques Grand-Jouan (en 1983) ou encore Jacquot de Nantes d'Agnès Varda (en 1991)[5].

En 1964, elle est transformée en self-service au gré d'un changement de propriétaire[5], mais les lieux sont protégés contre toute dégradation par le classement aux Monuments historiques. Menacée d'être abandonnée durant les années 1970, elle retrouve sa destination de brasserie en 1982[2].

Elle est de nos jours emblématique de la culture nantaise et perpétue la tradition des grandes brasseries françaises du XIXe siècle.

GalerieModifier

ExtérieurModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

IntérieurModifier

Vues d'ensembleModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

DétailsModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. « Notice de la brasserie La Cigale », notice no PA00108653, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consultée le 11 novembre 2009
  2. a et b Site officiel
  3. (en) Martin Garrett, The Loire: A Cultural History, Oxford University Press, (ISBN 9780199768394, lire en ligne), p. 22
  4. Taboulay, Camille (1996), Le cinéma enchanté de Jacques Demy, Paris, Cahiers du Cinéma., (ISBN 9782866421670), p. 36
  5. a et b Fascicule de La Cigale