La Bonne Année

film sorti en 1973
La Bonne Année
Description de cette image, également commentée ci-après
Lino Ventura en 1974, tenant les David di Donatello remportés par Françoise Fabian et lui-même.

Réalisation Claude Lelouch
Scénario Claude Lelouch
Sociétés de production Les Films 13 (Paris)
Cineriz (Milan)
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Film policier
Durée 115 minutes
Sortie 1973


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Bonne Année est un film réalisé par Claude Lelouch et sorti en 1973.

SynopsisModifier

Le gangster Simon (Lino Ventura) prépare, avec son complice Charlot (Charles Gérard), ce qu'il qualifie de « premier hold-up psychologique de l'histoire du banditisme ». Juste à côté de la bijouterie Van Cleef & Arpels, sur la Croisette, à Cannes, se trouve la boutique d'une belle antiquaire, Françoise (Françoise Fabian), qui attire le regard du malfrat.

Le cambrioleur et l'antiquaire s'éprennent l'un de l'autre. Il est sympathique mais sans raffinement, elle est cultivée et indépendante mais découvre au contact de Simon que la vanité de son milieu lui pèse, et qu'elle désire une histoire d'amour simple et franche. Le plan du braquage que prépare longuement le cambrioleur est beaucoup plus sophistiqué que ses manœuvres de séduction. Mais réussira moins bien…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Le tournage est en partie financé par la publicité, notamment pour Van Cleef & Arpels.
  • Au cours de la scène du repas de réveillon qui vire au jeu de massacre, les critiques de film citées par des convives sont des reprises de celles peu amènes suscitées par Un homme et une femme.
  • Deux personnalités du monde du spectacle, déjà célèbres alors, jouent leur propre rôle dans le film : Mireille Mathieu et Michou, dont le cabaret sert aussi de cadre à une scène.
  • C'est Élie Chouraqui, alors assistant de Lelouch, qui joue le jeune candidat à l'évasion avec un faux pistolet au début du film.
  • En 1987, le scénario a fait l'objet d'une reprise américaine intitulée Happy New Year (« Bonne année »), réalisée par John G. Avildsen avec Peter Falk, Charles Durning et Wendy Hughes dans les rôles principaux.
  • Le réalisateur Stanley Kubrick était un grand fan du film et le montrait régulièrement à ses acteurs avant un tournage. Il l'a notamment projeté à Tom Cruise lors de la production de Eyes Wide Shut[1].

Erreur dans le filmModifier

  • La petite table de style Louis XVI que Lino Ventura met en dépôt vente chez François Fabian pour la séduire est présentée par celle-ci comme de « Nicolas Cochin, l’ennemi de la rocaille, de la palmette, de la feuille d’acanthe… de tous les ornements décadents qui caractérisaient le style Louis XV. ». Il s'agit d'une confusion car s'il n'y a pas à cette période d'ébénistes célèbres de ce nom, il existait un (Charles-)Nicolas Cochin, graveur et dessinateur, membre de l'Académie royale sous Louis XVI.

Récompenses et distinctionsModifier

Source : (en) Récompenses pour La Bonne Année sur l’Internet Movie Database

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Sophie Benamon, « 5 choses que l'on ne sait pas toujours sur Claude Lelouch », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 10 septembre 2020).

Liens externesModifier