La Blonde platine

film sorti en 1931
La Blonde platine
Description de l'image PlatBlonde.jpg.
Titre original Platinum blonde
Réalisation Frank Capra
Scénario Jo Swerling
Musique David Broekman
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Durée 89 minutes (h 29)
Sortie 1931

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Blonde platine (titre original : Platinum blonde) est un film américain réalisé par Frank Capra, sorti en 1931.

SynopsisModifier

Stew Smith, reporter dans la presse à scandale, enquête sur la rupture de fiançailles de Michael Schuyler et tombe amoureux de sa sœur Anne, une riche héritière qu'il épouse au grand dam de sa famille. Anne aimerait le transformer en un parfait gentleman et elle l'introduit à la « haute société », mais il ne parvient pas à s'acclimater à la société qui l'entoure et qui la courtise...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Commentaire et fin du filmModifier

Stew Smith refuse d'être appelé "Le mari d'Anne Schuyler" et d'être comme "un oiseau dans une cage dorée" avec un valet (Dawson) pour l'habiller le matin avec des fixe chaussettes de luxe et des cravates exclusives à porter. Il souhaite garder son poste de reporter de presse à scandale et emmener sa riche épouse dans son petit appartement, en ne vivant plus dans sa riche demeure. Mais son épouse Anne (la blonde platine) refuse car elle ne peut concevoir de changer de son milieu de la "haute société" sans déchoir. Las d'avoir à apprendre à danser dans les réceptions organisées par sa belle-mère qui reçoit tantôt un ambassadeur, puis le maire de New York et des financiers, il regrette ses amis d'antan qui mangent et boivent ensemble dans un bistrot familier du milieu de la presse avec ses amis et ses ennemis reporters qui se piquent des articles entre eux. Il veut écrire le roman de sa vie à la machine à écrire, mais il n'arrive pas à le situer au Mexique où en Norvège, sans l'aide d'une assistante de rédaction de son journal (Gallager jouée par Loretta Young) qu'il invite et impose ensuite dans sa riche demeure, et qui suscite la jalousie immédiate de sa riche et belle épouse. Mais l'ayant présentée comme son "assistante de presse", son épouse Anne (la blonde platine jouée par Jean Harlow) l'ignore après car dans son milieu on ne s'intéresse pas au personnel de classe sociale inférieure au mari qu'elle s'est choisie et qu'elle a épousée très rapidement attirée par son sex-appeal impertinent et irrésistible.

Anne Schuyler et ses parents partent en réception hors de leur demeure, non suivi de Stew Smith qui ne les a pas suivis. Il en profite pour inviter son assistante Gallager, laquelle invite ensuite tous ses anciens amis et ennemis à venir, qui entrent en masse dans la riche maison et font la fête en jouant du piano, en dansant et buvant, et en soûlant Smythe le domestique permanent et familier qui reçoit ivre et irrespectueux la famille Schuyler de retour de leur réception où Stew Smith a refusé d'aller. La famille outrée du mari rebelle et provocateur insocial, jette dehors Stew Smith et ses invités scandaleux imprévus. Puis Stew Smith revenu chez lui chez les Schuyler, reçoit dans sa belle demeure une visite imprévue qui lui signifie sa demande de divorce en lui demandant combien il veut comme pension pour son divorce. Smith refuse toute pension de la part de la famille, et il repart chez lui dans son petit appartement d'où il appelle son amie Gallager pour l'aider dans son roman qu'il n'arrive pas à situer. Elle lui propose alors d'écrire son histoire présente en incluant son divorce actuel et sa rencontre avec elle. Il se rend enfin compte qu'il aime Gallager depuis toujours et il l'embrasse amoureusement à la fin du film, ce qi présume un futur mariage qui succèdera au précédent.

Dans cette satire tout à la fois critique et aussi comique des milieux riches de la haute société qui ignorent la presse et les classes sociales inférieures aux milieux des politiques des financiers et des affairistes, Frank Capra exprime en 1931, après la crise de 1929 qui a ruinée l'Amérique et fait beaucoup de pauvres, le retour aux sources d'un journalisme indépendant du pouvoir, de l'argent et du sexe.

Liens externesModifier