Laško

commune de Slovénie

Laško
Blason de Laško
Héraldique
Laško
Administration
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Région Basse-Styrie
Maire Franc Zdolšek
Code postal 3270
Démographie
Population 13 457 hab. (2012)
Densité 68 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 09′ 00″ nord, 15° 14′ 00″ est
Superficie 19 750 ha = 197,5 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Slovénie
Voir sur la carte administrative de Slovénie
City locator 14.svg
Laško
Liens
Site web Site officiel de la commune de Laško

Laško (en allemand : Tüffer) est une commune et une station thermale du centre-est de la Slovénie. La ville est connue pour ses eaux chaudes et thermales, son festival des fleurs et de la bière et accueille par ailleurs l’importante brasserie Pivovarna Laško[1].

GéographieModifier

 
L'entrée de la ville, avec un camion aux couleurs de sa fameuse bière.

Situé dans la région historique de Basse-Styrie, au sud de Celje, le territoire communal est traversé par la rivière Save. Le blason de la commune représente trois fleurs de lys blanches sur un bouclier bleu.

La région est riche en eaux thermales chaudes. Le village de Rimske Toplice (littéralement: « Thermes romaines ») tire son nom de ces eaux. Grâce à cette particularité, la zone a pu développer une activité touristique basée sur des thermes mais aussi dans la fabrication de bière à base d’eau thermale.

La gare de Laško est située sur l'ancienne ligne ferroviaire Südbahn reliant Vienne à Trieste.

VillagesModifier

Les villages qui composent la commune se nomment Belovo, Blatni Vrh, Brezno, Brodnice, Brstnik, Brstovnica, Bukovca, Curnovec, Debro, Doblatina, Dol pri Laškem, Gabrno, Globoko, Govce, Gozdec, Gračnica, Harje, Huda Jama, Jagoče, Jurklošter, Kladje, Klenovo, Konc, Kuretno, Lahomno, Lahomšek, Lahov Graben, Laška vas, Laško, Laziše, Leskovca, Lipni Dol, Lokavec, Lože, Mačkovec, Mala Breza, Male Grahovše, Marija Gradec, Marijina vas, Modrič, Mrzlo Polje, Obrežje pri Zidanem Mostu, Ojstro, Olešče, Padež, Paneče, Plazovje, Polana, Povčeno, Požnica, Radoblje, Reka, Rifengozd, Rimske Toplice, Sedraž, Selo nad Laškim, Senožete, Sevce, Slivno, Spodnja Rečica, Stopce, Strensko, Strmca, Suhadol, Šentrupert, Širje, Škofce, Šmihel, Šmohor, Tevče, Tovsto, Trnov Hrib, Trnovo, Trobni Dol, Trojno, Udmat, Velike Gorelce, Velike Grahovše, Veliko Širje, Vodiško, Vrh nad Laškim, Zabrež, Zgornja Rečica, Zidani Most et Žigon.

HistoireModifier

La vallée de la Savinja était déjà peuplée au temps préhistorique. Les Celtes ont laissé leurs traces ; à l'époque romaine, une voie suivait la rivière.

La localité de Tyver est mentionnée pour la première fois en 1147 ; le nom slovène, dérivé de Valaque ou Walh apparaît en 1483. Rattaché au duché de Styrie, le manoir était la propriété du comte Herman II de Celje († 1435) et de son petit-fils Ulric (1406-1456). Il fut dévasté durant les incursions des forces ottomanes vers la fin du XVe siècle.

La station thermale fut inaugurée en 1854 ; au début, elle est appelée Kaiser-Franz-Josef-Bad en l'honneur de l'empereur François-Joseph Ier. À l'époque de la monarchie austro-hongroise, elle a été reconnue comme l'un des principal sites thérapeutiques en Styrie.

Immédiatement après la fin de la Seconde Guerre mondiale, une mine au village de Huda Jama fut la scène d'un massacre de plusieurs centaines de victimes, possiblement de membres des forces armées de l'État indépendant de Croatie et de la Garde nationale slovène, mais aussi de civils. Les circonstances de cet acte sont controversées et font l'objet de recherches.

DémographieModifier

Entre 1999 et 2008, la population de la commune de Laško est restée proche de 14 000 habitants[2].

Évolution démographique[2]

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
13 922 13 911 13 887 13 890 13 874 13 828 13 791 13 755 13 798 13 879

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Ville des fleurs et de la bière »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 15 novembre 2006.
  2. a et b (en) « Démographie de Laško » (consulté le 8 février 2009)